Actualités

Bilan ours : du mieux dans les Pyrénées centrales, impasse dans les Pyrénées occidentales, l'État doit s'engager

L'Office national de la chasse et de la faune sauvage vient de publier le bilan de la population d'ours brun dans les Pyrénées. Les 34 ours vivants et les 5 portées de 2016 dans les Pyrénées centrales montrent ce dont la nature est capable quand on l’aide à restaurer ce que l’homme a détruit.

Ceci ne fait que souligner le rendez-vous pour l’heure manqué par la ministre Ségolène Royal, refusant de suivre la demande de bon nombre d’élus du territoire, de bergers, d’habitants et d’associations de protection de la nature : le renforcement immédiat de 2 ourses en Béarn, afin d’éviter l’extinction de l’espèce là où elle a toujours vécu et où ne survivent que deux mâles, coupés du noyau central.

La consultation du public sur le « Volet ours » de la Stratégie Pyrénéenne de Valorisation de la Biodiversité (le futur Plan de conservation de l’espèce) vient de s‘achever. Pour être crédible, il devra intégrer des objectifs et des moyens chiffrés, phasés, et basés sur les préconisations de l'expertise du Muséum de 2013 que le Ministère lui même avait commandé.

L’Etat doit s’engager : s’il n’y a pas de renforcements prévus rapidement en Béarn et la possibilité d’apporter de la variabilité génétique dans les Pyrénées centrales par d’autres relâchers, il ne sera pas possible d’assurer, à long terme, une population viable d’ours dans le massif pyrénéen.

Lire le bilan 2016 de la population d'ours dans les Pyrénées réalisé par l'ONCFS

Par fne-writer
Le mardi 04 avril 2017
Je relaie J'agis Je donne