Actualités

Cyberaction : Appel au calme auprès des députés de Haute-Savoie

Le braconnage du loup au Petit-Bornand a mis le feu aux poudres et sur fond de haine et de désinformation, la situation se dégrade sérieusement. En première ligne, la FRAPNA Haute-Savoie a lancé une cyberaction vers les députés concernés. Nous devons MOBILISER TOUTES NOS ÉNERGIES pour ne pas laisser la place à la haine et à la désinformation. Participez à la cyberaction et faites-la connaître largement autour de vous !





Le braconnage du loup au Petit-Bornand a mis le feu aux poudres et la situation est grave. Le coup était bien préparé et nous avons été tous surpris par la violence et l'efficacité de l'attaque. Nous devons absolument inverser le rapport de force et MOBILISER TOUTES NOS ÉNERGIES pour ne pas laisser ceux qui poussent les citoyens à se haïr les uns les autres et usent de la désinformation comme une arme de propagande. Nous ne pouvons laisser violer la loi sans réagir car, au-delà du loup, c'est tout le lien social que nous accepterions de voir détruire par ceux qui ne savent utiliser que la violence et la force.

La FRAPNA Haute-Savoie compte sur vous pour prendre 30 secondes de votre temps et envoyer le message suivant aux deux députés impliqués dans cette affaire, avec une copie vers la FRAPNA pour lui permettre de suivre l'efficacité de nos actions.

L'opération est simple :
1. Copier dans votre messagerie, les quatre adresses des députés concernés et de la FRAPNA Haute-Savoie
2. un copier-coller du message figurant ci-dessous
3. Cliquer sur "envoyer le message"

La FRAPNA et FNE vous invitent à diffuser au maximum ce message auprès de votre famille, vos amis et relations. Nous avons très peu de temps pour réagir avec force. Jean-Louis Borloo, ministre chargé de l'écologie, doit se rendre en Haute-Savoie le 13 mars prochain et si d'ici là nous n'avons pas réagi de manière forte et appropriée, nous perdons !

Le président de la FRAPNA Haute-Savoie et l'équipe de la mission loup vous remercient d'avance pour votre mobilisation.

Pour la cyberaction, voici les adresses électroniques à copier :
info@lioneltardy.org
ltardy@assemblee-nationale.fr
msaddier@assemblee-nationale.fr
frapna-haute-savoie@frapna.org

Et voici le texte à copier-coller dans le message :

Monsieur le député,

Depuis le début du mois de janvier, une campagne médiatique prétend mobiliser l'opinion contre la présence du loup en Haute-Savoie. Un braconnier ayant volontairement abattu un loup la semaine dernière sur la commune du Petit-Bornand-les-Glières, en Haute-Savoie, un comité de soutien s'est constitué qui prétend cautionner ce délit à l'encontre d'une espèce protégée par la législation française et la Convention de Berne.

Le loup est un prédateur naturel qui a toute sa place au sommet de la pyramide alimentaire dans nos écosystèmes et les difficultés rencontrées pas les éleveurs sont à prendre en compte de manière objective sans attribuer au loup la responsabilités de toutes les difficultés de l'élevage ovin.

Nous vous demandons en tant que parlementaire de prendre vos responsabilités en mettent en oeuvre le principe que vous venez de voter dans la loi Grenelle : maintenir et protéger la biodiversité.

Les responsables politiques ont le devoir de défendre le droit et l'intérêt général face à ceux qui attisent des peurs irrationnelles et de placent dans l'illégalité.

Par FNE.
Le jeudi 26 février 2009
Je relaie J'agis Je donne