Education & sensibilisation

Julien Godefroy

Autoportrait. Julien est chargé d'éducation à l'environnement et au développement durable au sein de la fédération départementale FNE Vaucluse.

Qui es-tu ? Que fais-tu ?

J'ai 30 ans. J'ai effectué mes études à Marseille en lien avec la biodiversité et l'écologie continentale. En Master, je me suis spécialisé dans le domaine de la gestion territoriale des risques naturels et technologiques. Suite à mes études, j'ai rejoint l'association France Nature Environnement Vaucluse en tant que chargé d'éducation à l'environnement et au développement durable. J'ai pour mission d'accompagner les enseignants dans leur projet. Concrètement, cela se traduit par la réalisation d'interventions pédagogiques en lien avec des thématiques environnementales.

 

Pour toi, l'éducation et la sensibilisation à l'environnement et à la nature c'est quoi ? Qu’est-ce qui t’a amené à te tourner vers ce domaine ?

Au regard des menaces qui pèsent actuellement sur notre environnement, il est aujourd'hui nécessaire d'agir! En effet, la protection de la nature concerne tout un chacun. L'éducation et la sensibilisation à l'environnement et à la nature s'avèrent être des actions efficaces pour rassembler, intéresser et faire prendre conscience des problématiques actuelles. Ces moments d'échanges avec le public sont toujours intéressants car ils concourent à "re"faire découvrir, notamment aux plus jeunes, la richesse des milieux qui nous entourent. Des promenades, des activités ludiques voire des ateliers participatifs permettent d'apprécier toute la beauté des paysages et rappeler la fragilité de cette nature afin de mieux la protéger.

C'est un concours de circonstances professionnelles qui m'a amené à me tourner dans le domaine de l'EEDD. En effet, ma formation universitaire reposait sur de solides connaissances environnementales mais n'intégrait pas d'enseignements liés au partage et à la transmission de celles-ci. J'ai donc développé "sur le terrain" les techniques appropriées d'animation et j'ai appris, au cours des années, à vulgariser certaines informations afin de m'adapter au public présent.

 

Si tu pouvais faire 3 vœux pour l'éducation à l'environnement ?

Développer des synergies et partager les expériences fructueuses relatives à l'éducation à l'environnement.
Mobiliser les ressources (financières, matérielles et humaines) pour permettre un développement majeur de l'éducation à l'environnement.
Favoriser l'éducation à l'environnement auprès des jeunes générations (notamment dans les établissements scolaires).

 

Ton plus beau souvenir ?

Mon plus beau souvenir en EEDD restera la mission que j'ai effectuée en Chine, où j’ai réalisé une première campagne de sensibilisation à la problématique des déchets auprès d'établissements scolaires français basés à Pékin et à Shanghai. Ce séjour m'a procuré une grande satisfaction professionnelle et personnelle.

 

Si tu étais un animal ?

Un chardonneret

 

Si tu étais un végétal ?

Un chêne

Par fne-writer
Le mardi 26 janvier 2016
Je relaie J'agis Je donne