Actualités

La France lance sa stratégie sur les espèces exotiques envahissantes

La stratégie nationale vient d’être publiée. L’objectif est ambitieux : protéger nos écosystèmes, métropolitains et ultramarins, terrestres, aquatiques et marins, des risques et effets des invasions biologiques. Une initiative nécessaire demandant fermeté et participation de tous.

Un phénomène mondial

Si la plupart des espèces exotiques introduites sont inoffensives, voire bénéfiques pour l’homme et ses activités, un faible pourcentage d’entre elles s’adaptent si bien aux conditions de leur nouveau milieu qu’elles envahissent les écosystèmes au détriment des espèces autochtones, de la santé humaine ou des activités économiques.

Les espèces exotiques envahissantes sont reconnues comme la 3ème cause d’érosion de la biodiversité à l’échelle mondiale selon la liste rouge des espèces menacées établie par l’UICN. La lutte contre l’introduction et la propagation de ces espèces s’organise peu à peu. L’Union européenne s’est dotée d’un règlement européen, applicable depuis le 1er janvier 2015, et la France se lance à présent en publiant sa stratégie nationale et en rédigeant les premiers textes réglementaires.

Une stratégie nationale ambitieuse

La stratégie identifie plusieurs axes qui rassemblent en tout 37 actions. Elles concernent la prévention de l’introduction et de la propagation des espèces exotiques envahissantes, les interventions de gestion et la restauration des écosystèmes, l’amélioration et la mutualisation des connaissances, la communication, la sensibilisation, la mobilisation et la formation des acteurs et la mise en place d’une gouvernance chargée de la coordination des structures impliquées dans la stratégie.

Avoir les moyens de ses ambitions

France Nature Environnement a participé aux diverses phases d’élaboration de cette stratégie et a noté avec satisfaction la reprise de plusieurs de ses propositions. La fédération salue également le choix de listes négatives pour les espèces interdites d'introduction dans les départements d'Outre-mer. Reste à présent à confronter cette stratégie à la réalité du terrain et aux relations avec les acteurs. L’État devra d’une part, se doter des moyens financiers adéquats pour organiser la prévention, la lutte et les contrôles, et pour l’heure ces ressources semblent difficiles à trouver. D’autre part, il devra se montrer fort face aux intérêts particuliers. Pour l’instant, les premiers éléments réglementaires nous laisse perplexes puisque le projet d’arrêté réglementant les introductions d’espèces animales à La Réunion autorise l’introduction des truites arc-en-ciel dans certaines rivières de l'île, y compris dans le cœur du Parc national !

Tout en restant vigilante, FNE mettra à profit son expertise pour permettre la concrétisation des objectifs de cette stratégie.

Télécharger la stratégie nationale relative aux espèces exotiques envahissantes

Par fne-writer
Le vendredi 31 mars 2017
Je relaie J'agis Je donne