Education & sensibilisation

Nicolas RAINARD

Nicolas RAINARD est éducateur à l'environnement au sein de l'association Charente Nature, membre de notre fédération régionale Poitou-Charente Nature. Un métier qui le passionne depuis 30 ans.

 

Qui es-tu ? Que fais-tu ?

A 52 ans, je suis éducateur à l'environnement depuis 30 ans. Actuellement en poste à Charente nature j'ai initialement œuvré plus de 20 ans auprès des fédérations des chasseurs du Poitou-Charentes. Je conçois des programmes, des outils pédagogiques et j'accompagne des classes dans leurs projets sur le milieu naturel, la consommation responsable, le compostage, le changement climatique...

 

Pour toi, l'éducation et la sensibilisation à l'environnement et à la nature c'est quoi ? Qu'est-ce qui t'a amené à te tourner vers ce domaine ?

Il y a 35 ans, une rencontre avec un garde chasse à cheval (mon autre passion) me conduit à m'engager dans cette philosophie. L'éducation à l'environnement c'est avant tout nous ramener aux choses les plus simples et surtout au contact physique avec les éléments. L'éducation c'est "embarquer" mômes et enseignants dans mon monde (et sans aucun prosélytisme), partager des émotions et avancer dans notre projet profitant des savoirs, des savoirs faire ou savoirs êtres de chacun.

J'ai attrapé le virus de l'éducation et le souci de la rigueur pédagogique au centre de découvertes d'Aubeterre en Charente auprès de Michel Hortolan

 

Si tu pouvais faire 3 vœux pour l'éducation à l'environnement ?

- Qu'il n'y ait plus besoin d'éducateurs, ce qui voudrait dire que chacun s'est accaparé la démarche et surtout l'envie.
- Qu'il y ait toujours des espaces préservés, des plus simples aux plus grandioses pour vivre de bons moments en nature.
- Très matériellement que nos "gouvernants" concrétisent leurs promesses de campagnes par des faits et des financements en faveur de l'éducation.

 

Ton plus beau souvenir ?

Toujours le dernier, et en attendant le prochain...hier soir, un 20 juin, lors d'une sortie crépusculaire, partager avec mon collègue Pierre notre rencontre avec des engoulevents dont les "joutes" aériennes sont entrecoupées du passage de deux chouettes hulottes. Le tout sur un fond somptueux de coucher de soleil et les effluves de l'armoise. Et demain... un autre plaisir simple.

 

Si tu étais un autre animal ?

Le chevreuil car j'ai rencontré mon épouse lors d'un affût pour contempler cette bête gracieuse.

 

Si tu étais un végétal ?

Une plante carnivore, discrète mais terriblement efficace malgré les conditions de vie très rigoureuses.

 

Un message à faire passer aux lecteurs.trices ?

Sortez, débranchez-vous du quotidien, écoutez, sentez... Sachez profiter d'un moment, même des plus courts, même à quelques mètres de la maison pour vous émerveiller devant une nature ordinaire. Apprenez à vos enfants la patience et le respect. Expliquez-leur que dehors on peut partager de bons moments, déconnecter et trouver un peu de quiétude en ne faisant rien...

Par fne-writer
Le vendredi 07 juillet 2017
Je relaie J'agis Je donne