Actualités

Non aux 6 loups supplémentaires

Le conseil national de protection de la nature du 9 février 2016 examinera la demande d’autorisation de la destruction de 6 loups supplémentaires. FNE, membre de cette instance, marquera son opposition.

L’absence totale de gestion coordonnée, raisonnable et raisonnée, du plafond maximal de prélèvement par le ministère et ses administrations déconcentrées oblige la ministre à solliciter l’extension du plafond maximal de prélèvement à 6 loups supplémentaires.

Alors que ce plafond fixé à 36 loups devait couvrir la période allant du 1er juillet 2015 au 30 juin 2016, 34 loups (33 tirs de destruction et 1 acte de braconnage en Dordogne) avaient déjà été détruits fin décembre 2015.

FNE, membre du Conseil national de protection de la nature ne manquera pas de s’opposer à cette demande.

Pour rappel, le 2 septembre 2015, notre fédération, Humanité & Biodiversité et la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) avaient saisi le Conseil d'État considérant d’une part ce plafond maximal comme disproportionné et pouvant porter atteinte à l’état de conservation favorable du loup sur notre territoire, et d’autre part contre les dispositions assouplissant les conditions de tirs et laissant leur réalisation aux chasseurs lors de chasses ordinaires.

Par fne-writer
Le vendredi 22 janvier 2016
Je relaie J'agis Je donne