Actualités

Projet de parc national « forêt feuillue de plaine » : nouvelle étape décisive

La création d’un parc national pour préserver les massifs forestiers de plaine a été acté lors du Grenelle de l’environnement en 2007. Depuis, les études et la concertation ont été lancées en vue de réaliser cet engagement. Aujourd’hui une étape importante vient d’être franchie.

Les réflexions et les premières études ont conduit à choisir, en juillet 2009, le secteur des forêts de Châtillon-sur-Seine et de Châteauvillain entre la Champagne-Ardenne et la Bourgogne.

Depuis, un groupement d’intérêt public a été créé en juillet 2010, comme prévu par la loi, pour poursuivre les études et la concertation en vue de définir les modalités de création et de préservation de ce parc national.

Les associations de protection de l’environnement, notamment celles du mouvement de France Nature Environnement (FNE), sont associées à cette concertation.

Un dossier de prise en considération a été rédigé. Il a été soumis à une consultation institutionnelle locale en fin d’année 2014, lors de laquelle nos associations membres ont pu s’exprimer.

Aujourd’hui FNE salue la publication de l’arrêté officiel de prise en considération de ce parc national, qui été très attendu et dont FNE avait demandé officiellement, en novembre dernier, la signature. Il s’agit d’une étape décisive en vue de sa création officielle.

Toutefois, FNE a alerté en mai 2015, avec la LPO et la SNPN, les Ministres en charge de l’Environnement et de l’Agriculture du manque d’ambition et des lacunes de protection du projet tel que présenté, du fait d’oppositions d’intérêts catégoriels contre l’intérêt général.

Par ailleurs, FNE a fait part de ses positions lorsque le Conseil National de Protection de la Nature a émis un avis et des recommandations sur le dossier de prise en considération de ce projet de parc national, fin mai 2015.

FNE avait aussi alerté d’un projet de coupes de bois dans le périmètre de ce futur parc en novembre dernier. Ces coupes n’ont finalement pas eu lieu à ce jour.

FNE espère ainsi que les prochaines échéances permettront de faire évoluer ce projet à la hauteur du statut emblématique que représentent les parcs nationaux.

 

 

Photo : maxime paquin

Par fne-writer
Le mercredi 09 mars 2016
Je relaie J'agis Je donne