eau

Un été à court d'eau : cessons les dérogations !

Seuils critiques : des limites infranchissables franchies

A vos votes : désignez le gagnant de notre concours photo

Dans le cadre de l’édition 2017 du concours organisé par France Nature Environnement sur le bassin Loire-Bretagne avec le soutien de l’Agence de l’eau Loire Bretagne, les végétaux aquatiques ou en bord de cours d'eau se sont laissés tirer le portrait.

Une pré-sélection de 12 clichés vous est proposée parmi les photos reçues.

Jusqu’au 5 août, vous pouvez voter pour votre photo préférée, et ainsi élire la photo qui remportera le vote du public. Les résultats du concours seront publiés le 7 août.

Arrêter le déclin de l’aquaculture française grâce à un modèle plus durable et plus transparent

L’aquaculture mondiale est en plein essor. En effet, depuis 2015, la production globale a dépassé en volume celle de la pêche. Pourtant, en France, 86% des protéines aquatiques sont importées, ce qui représente un déficit commercial de 3,7 milliards d’euros. Pour inverser cette tendance, le CESE propose de se tourner rapidement vers une stratégie clairement inspirée par l’approche écosystémique.

Après la fête des mères, célébrons la fête des mares !

Les mares sont fantastiques et... malmenées. 90 % d'entre elles ont disparu au cours du siècle dernier soit parce qu'elles ont été remblayées, soit parce qu'elle se sont comblées naturellement par manque d'entretien. Pourtant les découvrir, c'est explorer un écosystème aux formidables atouts. Elles sont vitales pour de nombreuses espèces animales et végétales. Les mares participent à la régulation des eaux, elles évitent par exemple les phénomènes d’érosion des sols par stockage des eaux de ruissellement.

Hydroélectricité : pour l’environnement, l’appel d’offre est un échec

La Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE), publiée le 28 octobre 2016, a pour objectif l’augmentation de 500 à 750 MW de la capacité hydroélectrique installée en France d’ici 2023. La capacité cumulée des projets retenus représente 27 MW, soit 3 à 5% de l’objectif fixé. France Nature Environnement déplore que la priorité soit donnée à l’équipement de nouveaux sites au lieu de moderniser les sites existants.

10e concours photo : à chaque plante son envie d'eau !

10e concours photo du bassin loire bretagne

Qu’elles soient aquatiques ou poussent sur les rives, les plantes des milieux humides remplissent de nombreux rôles. Elles contribuent à l’équilibre écologique des milieux, dépolluent l'eau, constituent des habitats et sont sources d’alimentation pour tous les êtres vivants.

Les fichiers doivent peser moins de 8 Mo.
Extensions autorisées : jpg jpeg tif.
Les fichiers doivent peser moins de 8 Mo.
Extensions autorisées : jpg jpeg tif.
8 MB maximum. Formats acceptés : .jpg et .tif
Les fichiers doivent peser moins de 8 Mo.
Extensions autorisées : jpg jpeg tif.

Lutte contre le projet de centrale de biomasse ALBIOMA à la Martinique

Le 4 octobre 2016, l’ASSAUPAMAR a obtenu du Tribunal Administratif de Martinique l’annulation de l’arrêté préfectoral autorisant l’exploitation de cette nouvelle centrale de biomasse pour méconnaissance des dispositions du SDAGE (schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux) de Martinique qui exigent de « gérer l’eau comme un bien commun et développer les solidarités entre usagers ».  Le tribunal reprochait notamment à ce projet de prélever exclusivement dans la rivière du Galion, l’eau nécessaire à l’exploitation, y compris en période de forte sécheresse.

Quelles actions innovantes pour redonner vie à nos rivières ?

Fleuve loire

Barrages et obstacles menacent les milieux naturels et la population

Pages