ogm

OGM : un consommateur bien informé n’en veut pas !

<br />
<div align="justify"><strong>Les d&eacute;put&eacute;s rattrapent le coup</strong><br />
<br />

Oui, monsieur Le Foll, il faut évaluer l’intérêt socio-économique des OGM !

<p class="MsoNormal" style="margin-bottom:6.0pt"><span style="font-family:&quot;Arial&quot;,&quot;sans-serif&quot;">FNE milite depuis des ann&eacute;es pour la prise en compte de l&rsquo;&eacute;valuation socio-&eacute;conomique des OGM, mais &agrave; la condition de ne pas r&eacute;duire cette prise en compte aux seuls arguments scientifiques.

Le gouvernement doit interdire le maïs OGM

C&rsquo;est la deuxi&egrave;me fois depuis 2008 que la France essuie une annulation d&rsquo;une mesure de protection contre cet OGM. Nous, organisations environnementales, paysannes, biologiques et apicoles, attendons du gouvernement des mesures d&rsquo;interdiction d&eacute;finitive des cultures d&rsquo;OGM, &agrave; l&rsquo;instar de 8 pays europ&eacute;ens. Ces mesures ne doivent plus pr&ecirc;ter le flanc &agrave; des arguties juridiques. 80% des Fran&ccedil;ais refusent toujours les OGM.<br />
<br />

Evaluation des OGM en Europe : de scandale en supercherie

<br />
<strong>Ce qui fait scandale</strong><br />
<br />

Que Monsanto passe au crible du HCB !

<br />
<div align="justify"><strong>Un protocole plus s&eacute;rieux que celui de Monsanto</strong><br />
<br />

Un maïs OGM prochainement ré-autorisé sans évaluation scientifique

<br />
<div align="justify">Le dossier du MIR162 comporte un test de toxicologie subchronique (90 jours) effectu&eacute; sur des groupes de douze rats et ne comporte aucune &eacute;tude de puissance statistique, ce qui rend ce test ininterpr&eacute;table. Les &eacute;tudes d'alimentarit&eacute;, sur des groupes de six animaux, n'en comportent pas non plus.<br />
<br />
<strong>Un avis de l&rsquo;AESA douteux</strong><br />
<br />

Les protocoles d’évaluation des OGM sont à réformer d’urgence !

<p>Dans un article paru ce jour dans la tr&egrave;s r&eacute;put&eacute;e revue scientifique Food and Chemical Toxicology, les &eacute;quipes de Gilles-Eric S&eacute;ralini, Didier Hennequin et Manuela Malatesta apportent un nouveau regard sur la toxicit&eacute; d'un OGM, le ma&iuml;s NK603, et du Roundup.</p>
<p> </p>

OGM : la France maintient le bon cap

<br />
<div align="justify">Une nouvelle fois, il s&rsquo;est agit de d&eacute;jouer un march&eacute; de dupes consistant &agrave; accorder aux Etats membres la possibilit&eacute; d&rsquo;interdire sur leurs territoires des cultures d&rsquo;OGM, pour faciliter les autorisations de mise en culture au niveau communautaire par un all&egrave;gement des proc&eacute;dures de leur &eacute;valuation !<br />
<br />

Pages