Communiqués

Nouveau gouvernement : un ministère porteur d’espoir, un gouvernement qui doit convaincre

Le nouveau gouvernement vient d’être nommé. Réaction de France Nature Environnement.

Un ministre de la transition écologique et solidaire convaincu, un ministère à la hauteur

Nous saluons en Nicolas Hulot un homme de conviction, issu de la société civile, qui a déjà beaucoup œuvré pour faire connaître l’urgence écologique. Nous sommes heureux de sa nomination à la tête d’un grand ministère de la transition écologique, haut dans la hiérarchie ministérielle, conformément à la demande que nous avons adressée au nouveau Président. Nous attendons néanmoins le décret précisant le périmètre exact de ses attributions. Il est essentiel que ce ministère englobe l'écologie, la biodiversité, la forêt, le climat (y compris à l'international), l'énergie, le logement, l'urbanisme, l'aménagement du territoire, la mer et la pêche.

La transition écologique, le travail de tout un gouvernement

Au-delà du ministère de la transition écologique et solidaire, c’est l’ensemble du gouvernement qui doit être mobilisé pour faire de la transition écologique une réalité, via des feuilles de route pour la transition écologique à chaque ministre. Nous souhaitons retrouver un État stratège et cohérent qui intègre la transition dans toutes ses actions, notamment par le biais de ses participations « actionnariales » (chez EDF, SNCF…), de ses politiques publiques (notamment les formations professionnelles)...

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation notamment aura un rôle majeur pour mettre en place la transition vers l’agroécologie et faire en sorte que les États Généraux de l’alimentation annoncés permettent de rendre accessible à tous une alimentation plus durable et saine.

La nouvelle Ministre des transports, Elisabeth Borne, qui apporte au sein de son gouvernement l’expérience d’un grand opérateur, aura également un rôle clé dans la lutte contre le changement climatique.

Pour Michel Dubromel, président de France Nature Environnement : « La lutte contre le réchauffement climatique et l’enrayement de la perte de la biodiversité ne sont pas des enjeux parmi d’autres. C’est une condition de la survie de l’espèce humaine. A ce titre, c’est l’ensemble du Gouvernement qui doit être mobilisé. Emmanuel Macron a déclaré vouloir gouverner au-delà des clivages traditionnels. Nous espérons qu’il saura surmonter les clivages trop souvent instaurés entre économie, compétitivité et écologie, et faire de la transition écologique le véritable fil rouge de sa politique pour l’avenir de la France ».

Télécharger ce communiquer au format PDF

Télécharger le communiqué en PDF
Par FNE
Le mercredi 17 mai 2017
Je relaie J'agis Je donne