Communiqués

OGM : une bonne et une mauvaise nouvelle !

Jeudi dernier, alors que la Commission européenne a autorisé la mise sur le marché du soja « Round up Ready 2 » de la société Monsanto, le Conseil des ministres de l’environnement de l’Union européenne a conclu un accord très encourageant sur la réforme de la législation applicable aux OGM. Analyse.

La Commission autorise un nouvel OGM. L’autorisation par la Commission européenne du soja transgénique « Round up ready 2 » et l’avis récent de l’Autorité européenne de sécurité alimentaire (AESA) sur la clause de sauvegarde française relative au maïs MON 810 démontrent l’urgence d’une réforme profonde du circuit d’évaluation et d’autorisation des OGM.

 

Le Conseil conclut un accord très encourageant. Dans ce contexte, les conclusions du Conseil des Ministres de l’Environnement de l’Union sont heureusement encourageantes. En effet, la réforme du cadre juridique actuellement applicable aux OGM devra notamment respecter les principes suivants :

 
 

Pour Lylian Le Goff : « La réponse au problème des OGM ne peut être qu’européenne. L’actuelle négociation d’une réforme de la législation applicable aux OGM est donc fondamentale et l’accord conclut le 4 décembre par le Conseil est très encourageant. La poursuite de cette négociation et de l’expertise du risque OGM est, pour France Nature Environnement, une priorité pour 2009. La réforme des critères d’évaluation des risques et celle de l’AESA sont primordiales.»

 

Arnaud Gossement ajoute : « La clause de sauvegarde sur le MON 810, adoptée par la France à la suite du Grenelle de l’environnement et à la veille de la Présidence française de l’Union européenne a peut être contribué à débloquer le dossier au niveau européen. Nous souhaitons une révision rapide et ambitieuse du cadre juridique actuel des OGM et espérons qu’un jour l’Europe toute entière soit une « Zone Sans OGM » ! »

 
 

Consultez les conclusions du conseil des Ministres de l’Environnement du 4 décembre en pdf



Télécharger le communiqué en format PDF


Télécharger le communiqué en PDF
Par FNE.
Le lundi 08 décembre 2008
Je relaie J'agis Je donne