Communiqués

Plus d’amour, moins de prospectus !

L’observatoire du Hors Média (OHM), qui regroupe entre autres les principaux distributeurs de prospectus, distribue en ce moment, dans 13 millions de boites aux lettres, un message de promotion du gaspillage de papier, qui cherche à faire croire aux français que plus il y a de prospectus, plus on est heureux. « Comment vivrait-on dans un monde sans amour et zéro papier ? » demande sournoisement l’OHM aux citoyens. FNE s’insurge contre cette tentative ridicule de désinformation et réaffirme s’il est besoin quelques vérités.


Gaspiller le papier n’aide pas à lutter contre l’effet de serre

Si le papier permet de séquestrer temporairement le carbone, sa fabrication,son impression et son recyclage nécessitent la consommation de matières premières et d?énergie. Pour être au final au mieux recyclé, au pire incinéré ou enfoui. Le bilan C02 est donc négatif.

La consommation de papier a un impact sur l’environnement

Pour l’OHM, le papier est « naturel, non toxique et biodégradable ». C’est oublier un peu vite que le cycle de fabrication utilise des produits qui le sont moins : agents de blanchiments, encres… Seul un papier sur deux est recyclé, mais le recyclage a lui aussi un impact environnemental, par exemple par, sachant que l’activité de désencrage utilise des produits chimiques et génère des boues de désencrage.

Les prospectus ne favorisent pas le pouvoir d’achat

La publicité est faite pour inciter les consommateurs à consommer plus. Prétendre le contraire est une ineptie. Pour preuve, les nombreux ménages endettés, attirés par les publicités et étranglés par de multiples crédits à la consommation. Un ilot de perte dans un océan de profit. Tel est le crédo des grandes surfaces.

Le marketing direct (dont les prospectus) nous coûtent 10 milliards d’euros annuels
Le budget annuel consacré au marketing direct est de 10 milliards d’euros. Ce qui représente 350 euros par foyer et par an. Ces 350 € par foyer sont au final payés par les consommateurs... une bonne raison de réduire les gaspillages !

Alors que le Grenelle de l’Environnement a fixé pour objectif de réduire nos déchets de 7% en 5 ans et que différentes enseignes commerciales ont déjà modifié leurs pratiques*, l’OHM adopte une attitude irresponsable et provocatrice en encourageant à consommer toujours plus de papier. FNE en appelle au bon sens des citoyens. Avec un autocollant stop-pub, nous pouvons vivre avec plus d’amour, et moins de prospectus...

* C’est, par exemple, le cas de l’enseigne botanic qui a cessé de diffuser des prospectus en boîtes aux lettres et des magasins Leclerc qui ont annoncé la suppression de ces mêmes prospectus en 2020.

Télécharger le communiqué en PDF
Par FNE.
Le vendredi 04 février 2011
Je relaie J'agis Je donne