Publications

COP22 : comment passer des paroles aux actes pour éviter la tragédie climatique ?

Un an après la signature de l'Accord de Paris, la COP 22 s'ouvre ce lundi 7 novembre à Marrakech. Ce rendez-vous mondial est celui de la concrétisation. Quels enjeux et quels défis pour cette COP 22 ? Le dossier des ONGs.

La COP22 s’ouvre aujourd’hui à Marrakech. Il y a presqu’un an, la COP21 débouchait sur la signature de l’Accord de Paris. Bien qu’imparfait, ce nouveau mécanisme jette les bases de la coopération et de la solidarité internationale pour nous permettre de répondre à l’urgence climatique.

La semaine dernière, le 4 novembre 2016, l’accord entrait officiellement en vigueur grâce à l’atteinte du seuil fixé il y a un an : la ratification par plus de 55 pays représentants plus de 55 % des émissions globales dont les principaux pollueurs de la planète : Chine, Etats-Unis, Inde et Europe. Cette excellente nouvelle - car rappelons que l’entrée en vigueur n’était pas acquise -  doit désormais se traduire par un sursaut au niveau mondial et une concrétisation des engagements pris à Paris. C’est là tout l’enjeu de la COP22. Car l’Accord de Paris fixe un cadre global qu’il convient aujourd’hui de préciser telle une loi dont on attendrait les décrets d’application : transparence des engagements pris en matière de réduction des émissions, des actions d’adaptation ou encore de financements.

La réalité nous l’a encore rappelé récemment : l’année 2016 a battu tous les records de température de 2015, elle-même année la plus chaude jamais observée, nous n’avons plus le temps de procrastiner.

Retrouvez dans le dossier l’essentiel des enjeux et points qui seront traités à Marrakech : préciser le cadre et les règles de l’application de l’accord de Paris, s’attaquer au dossier inachevé des financements climat ou encore accompagner les initiatives portées par la société civile dans le cadre de l’ « agenda des solutions ».

© photo Ignis

Lire le dossier

Par FNE
Le lundi 07 novembre 2016
Je relaie J'agis Je donne