Bonnes pratiques

Adoptons le Coopek, la nouvelle monnaie qui responsabilise l'économie

Une nouvelle monnaie est née pour soutenir l’économie locale française et favoriser les transitions énergétique, alimentaire, climatique et sociale. Son nom ? Le COOPEK. Cette nouvelle monnaie complémentaire a été officiellement lancée le 3 octobre 2016. Strictement équivalente à l’euro, elle est entièrement numérique et valable sur tout le territoire français. Une initiative soutenue par France Nature Environnement.

Avec le Coopek, fini les spéculations avec votre argent : en avant l'économie locale et durable. Mais comment est-ce possible ?

Késacoopek ?

Le COOPEK est une monnaie complémentaire à l’euro, au même titre que les 40 monnaies locales qui existent en toute légalité aujourd’hui en France. Sa particularité est d'être utilisable en alternative à l'euro sur l’ensemble du territoire français contrairement aux monnaies locales qui sont affectées à un territoire plus restreint.

Son utilisation est simple : pas de pièces, pas de billets, cette monnaie est entièrement numérique. Une carte de paiement spécifique permet de payer en COOPEK dans tous les commerces et auprès de toutes les entreprises qui acceptent cette monnaie, partout en France, pour un montant égal au prix affiché en euros. Il suffit pour cela d’ouvrir un compte en ligne et de l’alimenter en changeant des euros en COOPEKS, sur la base d’une stricte parité (1 euro = 1 COOPEK).

Quelle différence entre un paiement en COOPEK et un paiement en euro ?

Payer en COOPEK, c’est donner du sens à l’argent que l’on dépense. Si en terme de montant déboursé, cela ne change rien (1 COOPEK = 1 euro), concrètement, ça change beaucoup de choses.

 

 

Les COOPEKS dépensés ont en effet avant tout vocation à soutenir l’économie réelle au niveau local, régional et national. Impossible de spéculer sur les marchés financiers : l’argent sert directement à financer l’activité économique sur le terrain, et en premier lieu les emplois locaux, dans un objectif de développement durable. Payer en COOPEK, c’est par exemple soutenir les agriculteurs BIO du territoire en faisant ses courses dans un magasin du réseau Biocoop, l’un des fondateurs du projet.

Des COOPEKS Solidaires en faveur de la transition écologique et du progrès social

Être utilisateur du COOPEK, c’est aussi pouvoir financer des projets qui s’inscrivent au cœur des transitions énergétique, alimentaire, climatique et sociale. Comment ? Grâce aux « COOPEKS Solidaires ». Le principe est simple : pour 100 euros échangés, chaque personne reçoit en bonus 5 COOPEKS Solidaires qu'il alloue à une association à but non lucratif. Un bon moyen de financer ensemble des projets et des associations qui se battent pour un monde plus équitable et respectueux de la nature et de l’environnement.

France Nature Environnement soutient cette monnaie qui permet à chaque citoyen d'agir concrètement et au quotidien en faveur la transition écologique et du développement local.

Ce projet audacieux se construit pas à pas. Son succès dépend de l'implication de chacun. Plus nous serons nombreux à soutenir et à utiliser le COOPEK, plus le COOPEK nous aidera concrètement à faire advenir une société plus équitable et durable.

Pour en savoir plus et ouvrir un compte, rendez-vous sur le site web du COOPEK.

Par FNE
Le mercredi 26 octobre 2016
Je relaie J'agis Je donne