Actualités

Agissez pour sauver l'ours des Pyrénées !

Le ministère de l’Environnement invite les citoyens à s’exprimer sur son programme de conservation de l’ours dans les Pyrénées pour les 10 années à venir. Il y manque le plus important : le lâcher d’ours ! Jusqu'au 8 mars, participez à la consultation publique pour sauver l'ours des Pyrénées.

Une consultation électronique du public est ouverte jusqu’au 8 mars prochain. Elle porte sur le programme que l’État va mettre en place dans les 10 ans pour sauver l’ours. Ce plan prévoit des actions indispensables pour assurer la conservation de cette espèce, comme le soutien au pastoralisme et au développement des activités humaines en présence de l’ours, l’amélioration des connaissances sur les mesures de cohabitation, la valorisation de la présence de l’ours,…

Mais il manque le plus important : des lâchers d’ours.

Une étude du Muséum national d’histoire naturelle avait pourtant conclu à la nécessité de lâcher des ours en urgence dans la population de l’ouest des Pyrénées où, après la mort de Cannelle, il n'y reste plus que deux mâles. Ces lâchers permettraient de répondre au fort risque de consanguinité de la population du centre des Pyrénées et à l’éloignement géographique entre ces deux noyaux.

Sans eux, l’avenir de l’ours dans les Pyrénées devient précaire. Aussi, en participant à la consultation pour demander l’intégration d’opération de lâcher d’ours, vous pourrez donner un sérieux coup de main pour la conservation de l’ours !

Comment participer à la consultation ?

Sur la page web de la consultation publique, l'État vous invite, jusqu'au 8 mars, à participer par mail à cette adresse : sbrn.dreal-midi-pyrenees@developpement-durable.gouv.fr. Pour votre réponse, France Nature Environnement a préparé ci-dessous quelques arguments. N’hésitez pas à personnalisez votre réponse car les copier-coller peuvent de ne pas être pris en compte dans cette consultation.

Que dire ?

L’objectif est d’obtenir l’intégration à ce plan de la seule mesure qui permette d’éviter la disparition rapide de l’ours, par le lâcher en urgence de femelles dans l’ouest des Pyrénées, et en Pyrénées centrales pour éviter à terme la consanguinité.

Par fne-writer
Le jeudi 23 février 2017
Je relaie J'agis Je donne