Education & sensibilisation

Camille Duffour "L’éducation à l’environnement c’est réapprendre à s’émerveiller au quotidien"

Camille Duffour est coordinatrice à FNE Ile de France. Avant de rejoindre la fédération francilienne, elle a fait ses premiers pas dans l'éducation à l'environnement au sein de l'association PikPik Environnement.

Qui es-tu ? Que fais-tu ?

Issue d’une formation initiale en école de commerce, j’ai dérivé vers l’éducation à l’environnement après un passage au Québec, pour déployer mes ailes en tant que responsable animation à PikPik Environnement, et finalement atterrir au poste de coordinatrice FNE Ile-de-France depuis septembre dernier.

Pour toi, l'éducation et la sensibilisation à l'environnement et à la nature c'est quoi ? Qu’est-ce qui t’a amenée à te tourner vers ce domaine ?

L’Education à l'Environnement et au Développement Durable (EEDD) a fait sens pour moi pendant mes études car elle allie protection de l’environnement et valeurs humaines. Pour moi l’éducation à l’environnement c’est réapprendre à s’émerveiller au quotidien, à faire attention à la nature autour de nous, à voir la fleur qui pousse sur le béton, à entendre l’oiseau qui chante sur le quai de la gare…

Sur quoi travailles-tu en ce moment ?

Deux beaux projets me viennent à l’esprit : celui de la promotion de notre documentaire sur les mares qui sensibilise à la nature en ville et à ses bienfaits, notamment lors du prochain Congrès UICN, et celui de la création du groupe de travail EEDD de FNE Ile-de-France pour mieux travailler ensemble sur le territoire et créer des synergies.

 

De quel projet es-tu particulièrement fière ?

Ce n’est pas un projet en tant que tel mais je suis très fière d’avoir accompagné fiou… au moins une vingtaine de jeunes dans leur découverte du métier d’animateur, voire la découverte d’une véritable vocation pour certains d’entre eux.

Si tu pouvais faire 3 vœux pour l'éducation à l'environnement ?

1) Plus de connaissance et de reconnaissance de notre secteur
2) Plus de formation des professeurs
3) Plus de temps pour faire notre cœur de métier

Ton plus beau souvenir ?

Planter des fleurs avec des enfants dans un centre d’accueil pour réfugiés, un moment un peu hors du temps.

Si tu étais un autre animal ?

Une loutre

Si tu étais un végétal ?

Un coquelicot

Un message pour les lecteurs·trices ?

BRAVO et MERCI à tous les animateurs et acteurs de l'EEDD !

Par FNE
Le vendredi 21 février 2020
Je relaie J'agis Je donne