Actualités

Comment passer à une économie réellement circulaire ?

Les travaux de l’élaboration de la feuille de route gouvernementale sur l’économie circulaire, qui paraîtra en mars 2018, ont été lancés le 24 octobre. Cette dernière a pour objectifs, entre autre, la diminution de moitié de la mise en décharge et le recyclage de 100% des plastiques d’ici 2025. France Nature Environnement espère également qu’elle favorisera une société plus sobre et frugale.

De nécessaires moyens humains et financiers pour que cette feuille de route ne reste pas lettre morte

Pour France Nature Environnement, cette feuille de route doit permettre une application concrète des mesures de la loi de transition énergétique. Parmi ces mesures : l’obligation pour tou-te-s de trier ses biodéchets ; la généralisation de la tarification incitative des déchets ; le tri de 5 flux spécifiques de déchets par les entreprises et collectivités ; l’interdiction des sacs, gobelets, verres et assiettes plastiques à usage unique. Elle doit également mobiliser tous les acteurs (entreprises, collectivités, citoyen-ne-s) afin d’atteindre les objectifs nationaux et européens. FNE rappelle que, pour ce faire, il est nécessaire de prévoir des moyens humains pour contrôler le respect de ces législations et réglementations. En parallèle, il est également nécessaire de dédier des moyens financiers pour mettre en mouvement les acteurs. FNE s’attache ainsi à faire des propositions allant dans ce sens.

France Nature Environnement se mobilise

Le gouvernement souhaite que ce plan d’action soit co-construit. 4 ateliers ont été mis en place sur les thèmes suivants : déployer l’économie circulaire dans les territoires ; plastiques et économie circulaire ; consommation et production durables ; instruments économiques, fiscalité et financements. En parallèle ; une plateforme de consultation publique a été lancée le 30 octobre afin de recueillir les avis et propositions de tou-te-s sur les actions à mettre en œuvre. FNE porte la voix de son mouvement dans ces 4 ateliers et incite le public à voter, avant le 6 décembre, pour ses propositions détaillées ci-dessous.

Comment mieux consommer ?

FNE émet des propositions pour aider les consommateurs-trices, qu’ils soient particuliers ou professionnels, à mieux et moins consommer. Il s’agit de leur donner les bonnes informations pour les aiguiller dans leur choix ou encore de mobiliser les acteurs publics (Etat, collectivités) pour qu’ils consomment des biens de seconde main.

Découvrez et votez pour nos 3 propositions :

Soutenez également la proposition des ressourceries / recycleries : Consolider le modèle économique des Ressourceries

Comment mieux trier pour mieux recycler ?

FNE fait plusieurs propositions pour qu’une gestion différenciée des biodéchets se mette en place sur tout le territoire, pour que le gaspillage alimentaire soit quantifié et pour favoriser le réemploi des matériaux de construction ou la réutilisation des déchets du BTP.

Découvrez et votez pour nos 3 propositions :

Soutenez également les propositions des ressourceries / recycleries :

Comment mieux produire ?

FNE émet des propositions afin que les produits jetables ou à courte durée de vie soient remplacés par des produits durables.

Découvrez et votez pour nos 2 propositions  :

Comment mobiliser les acteurs ?

FNE fait plusieurs propositions telles que la création de Maisons de l’Economie Circulaire ou Tiers Lieux Collaboratif sur tout le territoire, la lutte contre les publicités non désirées dans les boites aux lettres, la redynamisation des filières de formation pour la réparation ou encore la mise en place d’actions de recherche et développement pour créer une véritable offre de produits éco-responsables.

Découvrez et votez pour nos 8 propositions :

Comment financer la transition vers l’économie circulaire ?

Concernant ces leviers importants à mobiliser - le financement et la fiscalité - FNE ne manque pas d’idée ! La première de nos propositions est de financer les activités de prévention des déchets (réparation, réemploi…) avec une partie des éco-contributions payées par les fabricants de produits (dans le cadre des filières REP). Les autres concernent une réforme de la TGAP (taxe générale sur les activités polluantes) sur la décharge et l’incinération, une TVA réduite pour les activités de réparation, des incitations pour que les collectivités adoptent la tarification incitative des déchets ou encore des taxations pour décourager l’usage de produits jetables et de ressources vierges.

Découvrez et votez pour nos 5 propositions :

Soutenez également les propositions des ressourceries / recycleries :

Par FNE
Le mercredi 29 novembre 2017
Je relaie J'agis Je donne