Actualités

Empêchons la chasse de 17 460 tourterelles des bois : participez à la consultation

17 460. Dans un nouvel arrêté, le ministère de la transition écologique et solidaire porte à 17 460 le nombre de tourterelles des bois pouvant légalement être chassées durant la saison 2020-2021. Injustifiable alors même que l’espèce, en fort déclin, est menacée de disparition. Jusqu’au 12 août, mobilisez-vous contre cet arrêté : avec l’appui de France Nature Environnement, participez en quelques clics à la consultation publique ouverte par le gouvernement.

Tourterelle des bois : cette espèce est menacée d’extinction, ne la chassons plus.

Le suivi de la population des tourterelles des bois est alarmant. En à peine 40 ans, 80 % de ses effectifs ont disparu en Europe. La menace d’extinction de l’espèce est planétaire. L’UICN classe d’ailleurs l’oiseau sur sa tristement célèbre Liste Rouge mondiale des espèces menacées de disparition. La voie de migration occidentale des tourterelles des bois, dont fait partie la France, est malheureusement très périlleuse pour l’oiseau : sur nos terres, son déclin y est particulièrement prononcé.

Il faut dire que malgré la situation, la France autorise toujours la chasse de la tourterelle des bois. Le mouvement France Nature Environnement est loin d’être le seul acteur à s’en inquiéter. Un comité d’experts scientifiques consulté par le ministère de la transition écologique a ainsi conclu à la nécessité de stopper la chasse de cette espèce, au moins provisoirement, pour tenter d’enrayer le déclin des effectifs.

Le 2 juillet dernier, la Commission Européenne a quant à elle adressé un avis motivé à la France. Celui-ci demande à l’État de prendre des mesures urgentes pour cesser la chasse des espèces en mauvais état de conservation, dont la tourterelle des bois.

Malgré ces alertes tant scientifiques, associatives qu’institutionnelles, l’arrêté ministériel proposé par le gouvernement à la consultation du public autorise les chasseurs à tuer 17 460 tourterelles durant la saison 2020-2021. À vous d’exprimer votre opposition : participez à la consultation jusqu’au 12 août.

Comment exprimer votre opposition à cet arrêté ?

Rendez-vous avant le 12 août 2020 sur la page web de la consultation pour avoir plus d’informations. Pour donner votre avis, postez votre commentaire en donnant un avis défavorable à ce projet. Vous pouvez reprendre tout ou partie des arguments mentionnés ci-dessus mais il est important de personnaliser votre réponse, sans faire un simple copier-coller, afin que votre voix soit bien comptabilisée lors de la synthèse de cette consultation.

Je participe

Donnez de l’ampleur à la mobilisation : partagez cet article

Plus nous serons nombreux à nous exprimer contre cet arrêté, plus nous aurons de chance d’être entendus. N’hésitez pas à mobiliser votre entourage : bouche à oreille, e-mail, partage sur les réseaux sociaux… il faut s’exprimer avant le 12 août.

Je partage sur Facebook

Je partage sur Twitter

Je partage sur Linkedin

Par FNE
Le mardi 28 juillet 2020
Je relaie J'agis Je donne