Actualités

FNE partenaire du film de sensibilisation « Selva, la forêt sous les tropiques »

Les forêts tropicales représentent 44% du couvert forestier mondial. Elles se concentrent au niveau de 3 principaux bassins : le Bassin Amazonien, Congolais et du Bornéo-Mékong. Important réservoir de biodiversité, elles sont aujourd’hui fortement menacées par l’industrie de l’agro-alimentaire, ainsi que l’exploitation illégale de bois. Le Brésil est le premier touché et a perdu, entre 2000 et 2005, 2,6 millions d’ha par an, pour une perte totale de 3,3 millions d’ha par an en Amérique tropicale(1) . Le citoyen français n’est pas suffisamment informé des enjeux de la préservation de ces écosystèmes et du rôle qu’il peut jouer dans cette préservation. C’est face à ce constat que l’association Exode Tropical s’est orientée vers des actions de sensibilisation du public sur les forêts tropicales à travers la réalisation du film « SELVA, la forêt sous les tropiques ». Partenaire de ce projet, France Nature Environnement a donc souhaité le faire connaître à l’occasion de la sortie du film. Explications.

L’association Exode Tropical
Depuis huit ans, Marie-Anne et Sylvain Lefebvre dirigent l'association d'éducation à l'environnement Exode tropical : huit années de bénévolat partagées entre des reportages photographiques, des missions d'éco-volontariat, le développement d'un site internet ou la création d'expositions pédagogiques sur la préservation des forêts tropicales. Leur plus gros défi aura sans doute été la réalisation de leur premier film documentaire « SELVA, la forêt sous les tropiques »(2) . Partis de zéro mais poussés par une passion commune, ces deux jeunes naturalistes ont réussi leur pari : sortir ce documentaire en DVD et en haute définition. Une invitation au voyage écologique et solidaire, un hommage à la biodiversité.

Le film « SELVA, la forêt sous les tropiques »

« SELVA » est le mot espagnol pour désigner les forêts tropicales du Nouveau Monde qui s'étendent du sud du Mexique jusqu'en Amazonie. Marie-Anne et Sylvain s'y sont immergés deux années, sac au dos et petite caméra au poing. Leur film, tourné comme un « road-movie » naturaliste, nous plonge dans un univers qui enflamme notre imaginaire. Mais ici, il n'est pas question de l'enfer vert décrit par les explorateurs : La Selva est bel et bien un jardin d'Eden, un paradis biologique où la nature a laissé libre cours à son imagination.
Ainsi, l'objectif premier du film est de présenter l'écologie générale des forêts tropicales humides et donner un aperçu de leur extraordinaire diversité. « De manière très personnelle, nous souhaitions transmettre la magie qui règne dans ces forêts car la fascination que nous vouons à leur biodiversité est le moteur de notre projet associatif. Avec ce film, nous partageons notre regard : nous livrons au grand public la forêt comme nous l'avons vécu et ressenti. L'une des expériences la plus forte de ces années de terrain est sans doute la rencontre de Pancho et Nelly, deux amérindiens que nous avons rencontré en plein cœur de l'Amazonie équatorienne. Avec eux, nous avons appris à décrypter les forêts tropicales : reconnaître les espèces incontournables, pêcher sans nylon ni hameçon, chasser à la sarbacane. Cette rencontre est naturellement devenue le fil conducteur de notre film.» Explique Sylvain Lefebvre.
Totalement autodidactes, sans bagages préalables dans le cinéma animalier, Marie-Anne et Sylvain ont financé, écrit et réalisé ce documentaire sans obligations professionnelles.
Mais, depuis la sortie du DVD en aout 2012, les premiers retours sont déjà très prometteurs : le film fait partie de la programmation de festivals à Rennes, Dijon, Murs-Erigné, Ménigoute, Nice ou Paris, entre autres. « C'est très valorisant de voir nos images enfin sortir de nos disques durs. Pourvu que notre démarche fasse naître des vocations et que ce film devienne un outil pédagogique à la hauteur de l'enjeu, car sauver les forêts tropicales n'est pas une mince affaire : il nous faudra avant tout les aimer et comprendre les services qu'elles nous rendent. » Explique Sylvain Lefebvre.

Pour France Nature Environnement, la préservation des forêts tropicales devra nécessairement passer par une révision de nos modes de consommation. Le citoyen doit bénéficier d’informations suffisantes sur l’impact des produits qu’il consomme sur les forêts tropicales (viande bovine, produits à base d’huile de palme, etc.), afin de pouvoir orienter ses choix. Alors que la FAO (Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture) organise du 24 au 28 septembre, la 21ème session de son comité sur la foresterie(3), FNE tient à rappeler que l’avenir des forêts tropicales dépend autant des négociations internationales sur la lutte contre la déforestation et la dégradation forestière (REDD) que des choix de consommation des pays occidentaux. La première étape est la sensibilisation des citoyens.

(1): Hansen et al., "Humid tropical forest clearing from 2000 to 2005 quantified by using multitemporal and multiresolution remotely sensed data", PNAS, 2008
(2): Bande-annonce, dossier de presse, diffusion en salle et commande du DVD via le site de l'association : www.exode-tropical.com
(3): http://www.fao.org/forestry/cofo/en/

Contacts :
- Sylvain et Marie-Anne Lefebvre :exode_tropical@yahoo.fr / 06 85 56 70 64
- Eglantine Goux-Cottin : Chargée de mission forêt internationale, à France Nature Environnement : Eglantine.goux@fne.asso.fr /  0673783002
Par FNE.
Le dimanche 23 septembre 2012
Je relaie J'agis Je donne