Chemin de traverse

#MissionAlimentation : la bande annonce

La #MissionAlimentation de France Nature Environnement, ce sont 10 semaines de défis qui arrivent dans votre boîte mail chaque vendredi. Objectif : améliorer pas à pas notre façon de manger pour réduire notre impact environnemental. Et pour se mettre en jambe, ce tout premier mail de bande-annonce offre un tour d'horizon des enjeux (de taille) d'une telle mission.

Ta taa tatata taa tatata taa tatata…

Vous reconnaissez notre (magnifique) imitation ? La musique d'un fameux film : mettez-la dans vos oreilles pour être au top gun de la motivation. C'est bon ? Vous l'entendez ? Alors c'est parti pour le premier mail #MissionAlimentation de France Nature Environnement.

Cher.e Agent, toute recherche d’un héros doit commencer par ce qui est indispensable à tout héros : un ennemi. Le héros, l’héroïne, c'est vous. Scannons désormais l'ennemi, l'impact de notre alimentation sur l'environnement, avant de relever de premiers défis de mise en jambe. Un petit entraînement pour nos semaines pleines d'actions. Prêt.e ? Envoyez le générique.

Ce n'est pas mission difficile, M. Hunt, c'est mission INDISPENSABLE.

Gros plans sur des figurants qui dégustent, engloutissent, croquent. Banal : ils mangent. Rembobinons le parcours de ce sandwich industriel, de cette salade ou de ce petit bonbon. Si les aliments nous sont vitaux, les pratiques de l'agro-industrie, aujourd'hui dominante dans nos assiettes, ont un effet… mortifère.

L'agriculture est la première cause de déclin de la biodiversité dans l'Union Européenne. Vous avez bien lu : la première cause de déclin de la biodiversité. Dans le monde, 80 % des stocks de poissons commerciaux sont soit surexploités, soit pleinement exploités. En France, une pomme conventionnelle reçoit en moyenne 36 traitements aux pesticides. La sur-concentration d'élevages de porcs produit des algues vertes mortelles sur le littoral français. Des coquilles Saint-Jacques de Côte d'armor sont envoyées en Chine pour être lavées avant de revenir dans nos cuisines. Du E171, nanoparticule suspectée d'être cancérigène, est injectée dans des bonbons pour... qu'ils ne se décolorent pas.

Voilà pour le bref aperçu. Ces méfaits, ce sont aux producteurs, entreprises, politiques de les combattre. Seulement, vous pouvez aussi changer la donne.

L'adversaire n'est pas la nourriture, c'est l'ignorance et l'inaction. Durant ces 10 prochaines semaines, nous allons traquer ensemble de mauvaises habitudes et dévoiler d'étranges intrus qui se cachent dans nos assiettes, nuisent à la biodiversité, au climat, notre santé et notre portefeuille. Vous pensez la #MissionAlimentation impossible ? Elle est indispensable et va se révéler… aussi succulente que réjouissante !

Level 1 : semaine flemmarde

1/ Ça y est on vous sent à bloc pour reprendre le pouvoir sur votre assiette. Votre première mission va consister à… ajouter notre adresse mail à vos contacts. Oui oui, vraiment. Ce mail est une mise en jambe, nous sommes dans la catégorie « flemmard.e » et si nos messages atterrissent dans vos SPAMs, c'est comme si Tom n'avait jamais reçu d'appel pour partir en mission. Pas de message, pas d'action.

Deuxième défi de flemmard.e, connaître le plan d'action de nos 10 semaines de mission. Défi facile, il suffit de lire ceci : la semaine prochaine, nous attaquerons de front le gaspillage alimentaire avant de décoder les étiquettes la semaine suivante. Pour les troisième et quatrième semaines, nous déchiffrerons notre consommation de viande, puis de poisson. Parfait pour embarquer ensuite dans le fait maison. En semaine 6, le local et de saison vont conquérir vos placards. Après, nous chasserons sans répit les emballages, avant de s’affronter aux boissons. Semaine 9, nous associerons l’alimentation durable avec les sorties avant de clore ce joli programme par… une semaine surprise.

Level 2 : semaine motiv'

Défis de flemmard.e ok ? Parfait. Pour le 3ème défi, passons aux tests de connaissances. Pas de panique, rien d’éliminatoire. Juste treize questions afin de mieux connaître l’impact de l’alimentation sur l’environnement de façon ludique. Si vous avez bien lu ce mail, vous devriez ne pas afficher de zéro pointé. Alors respirez un grand coup, rassemblez vos neurones et passez le test en cliquant sur le lien suivant. Quiz : connaissez-vous l’impact de votre alimentation sur la biodiversité ?

Impressionnant non ? Puisque vous êtes dans les défis de motivés, France Nature Environnement vous propose de poursuivre cette quête de compréhension et de sens de la #MissionAlimentation en plongeant dans son dossier très sobrement intitulé « Sauver la planète en mangeant ». Un bon moyen de poursuivre ce tour d’horizon et relever haut la main ce 4ème défi.

Level 3 : semaine de Winner

Après tant d’infos, impossible pour vous de ne pas cerner l’importance de votre mission. Puisque vous êtes dans une semaine de winner, vous allez même aller plus loin : former une équipe de choc. Si vous faites du sport, vous connaissez cette vertu. Ensemble, on va plus loin, on se motive, on partage nos prouesses, nos exploits et nos bonnes astuces. Alors pour être sûr.e de ne pas abandonner en cours de route, formez votre équipe. Votre 5ème défi consiste à convaincre deux personnes qui comptent pour vous, qui sauront vous motiver, vous conseiller et féliciter vos avancées. Proposez-leur de rejoindre l’équipe en leur transmettant ce mail.

6ème défi. Hey hey ! Bonjour vous. C’est donc vous cette personne qui peut motiver, partager ses conseils et féliciter les avancées de l’un de nos membres ? Vous êtes sans nul doute quelqu’un de formidable, car celui ou celle qui vous a transmis ce mail vous sait motivé.e pour améliorer, pas à pas, votre façon de manger. Tenté.e par l’aventure qui vous permettra d’avoir, une fois par semaine, des défis pratiques à relever ?

Rejoignez la #MissionAlimentation en signant ce manifeste.

L'article de la semaine

Pour un mail de mise en jambe, vous êtes plutôt bien documenté.es sur le pourquoi du comment de cette #MissionAlimentation. Il vous reste un peu d’appétit de lecture ? (Re)découvrez notre article les 7 super-pouvoirs de votre assiette.

THE question

Nous devons l’avouer, un syndrôme touche les équipes France Nature Environnement. Les nouvelles et nouveaux remplacent peu à peu leurs plats surgelés par du fait maison, les bouteilles en plastique par des gourdes. En bref, le « manger durable » est contagieux. Mais une personne résiste. Chaque midi, elle engloutit du sur-transformé, du sur-emballé et se déclare même « légumophobe ». À notre place, que feriez-vous pour la convaincre de manger plus durable ?

 

 

Voir l'épisode suivant

Moi, moche et succulent : réduisez en purée le gaspillage alimentaire

Cette chouette #MissionAlimentation est soutenue financièrement par l’ADEME et bénéficie d'un partenariat d'image de 750g.com : merci pour cet appui chers partenaires ! Bravo également à la talentueuse Marion Jouffroy pour les dessins.
Par FNE
Le mardi 03 septembre 2019
Je relaie J'agis Je donne