Actualités

Pour un budget européen en faveur du climat et de la biodiversité

Les chefs d’État ou de gouvernement se réunissent ce vendredi 23 février, notamment pour débattre du prochain budget de l’Union européenne après 2020. France Nature Environnement appelle le Président de la République à soutenir un budget européen compatible avec le climat et la biodiversité.

Un budget stratégique qui n'est pas en cohérence avec les engagement européens

Le budget de l’Union européenne est stratégique car il finance de nombreuses actions dans les territoires à travers différents fonds. Or, ce budget finance aujourd'hui des projets destructeurs pour la nature ou qui contribuent aux changements climatiques. Concernant les actions en faveur de climat et de la biodiversité, d’une part les possibilités se retrouvent « noyés » dans différents fonds européens et d’autre part les montants alloués ne sont pas à la hauteur des enjeux.

Pourtant, l’Union européenne a ratifié l’Accord de Paris de 2015 fixant un cadre international de lutte contre le changement climatique. Elle s’est ainsi engagée à réduire drastiquement ses émissions de gaz à effet de serre et à réorienter les flux financiers vers la transition pour la neutralité carbone.

L’union européenne est aussi signataire de la Convention internationale sur la diversité biologique de 1992. Un de ses objectifs d’Aïchi vise à supprimer les financements néfastes pour la nature et à développement des budgets positifs pour la biodiversité.

La Stratégie européenne en faveur de la biodiversité de 2011 vise à enrayer la perte de biodiversité d’ici 2020, notamment en diversifiant et en renforçant différentes sources de financement. En 2015, l’examen à mi-parcours de cette stratégie montre que si des progrès ont été réalisés, il faut augmenter considérablement l’ambition de sa mise en œuvre car la perte de biodiversité s’est accentuée depuis 2010.

Aujourd'hui, les chefs de l'État doivent lier budget et protection de la biodiversité .

Le budget européen est prévu pour une période de 7 ans avec des plafonds fixés annuellement. Ainsi le budget européen pour la période 2014-2020 est de 1 087 milliards d’euros réparti dans différents domaines et pays de l’Union européenne.

À l’occasion de la réunion des chefs d’État de l’Union européenne de ce vendredi, plus de 130 ONG européennes se mobilisent pour faire entendre la voix de la nature afin que celle-ci soit mieux intégrée au budget européen.

France Nature Environnement demande, pour le prochain budget européen :

- que l’Union européenne structure un projet politique lisible, respectueux des engagements européens en faveur du climat et de la biodiversité ;

- qu'aucune action financée par le budget européen n’ait d’impacts négatifs sur l’environnement et le climat ;

- une augmentation du budget pour les actions en faveur du climat pour permettre d’amplifier la transition écologique dans l’ensemble des secteurs d’activité et enfin obtenir des résultats en matière de réduction des gaz à effet de serre et de protection de l’environnement ;

- un fonds spécifique et une augmentation du budget pour les actions en faveur de la biodiversité afin que chaque activité intègre la préservation de notre patrimoine naturel, en particulier l’agriculture et que chaque citoyen européen puisse bénéficier de ses services écosystémiques (un emploi sur six dépend dans une certaine mesure de la nature).

Par FNE
Le jeudi 22 février 2018
Je relaie J'agis Je donne