Actualités

Pour un moratoire de cinq ans sur la chasse de trois oiseaux menacés

Le ministère de la transition écologique et solidaire a ouvert une consultation publique concernant la chasse de trois oiseaux menacés, la tourterelle des bois, le courlis cendré et la barge à queue noire. France Nature Environnement vous invite à donner votre avis sur le site web du ministère.

Pourquoi faut-il se mobiliser en faveur de ces oiseaux ?

Ces trois oiseaux sont menacés au niveau mondial : ils sont classés sur la Liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, un indicateur largement reconnu au plan scientifique, qui évalue le risque d’extinction des espèces à court et moyen terme. Ils sont encore plus menacés au niveau national : la Liste rouge française les a classés comme « vulnérables ».

Chez tous nos voisins européens, la barge à queue noire et le courlis cendré sont protégés : la France est le dernier pays d’Europe où ces deux espèces sont encore chassables. De plus, les accords internationaux sur les oiseaux migrateurs, signés par la France, prévoient que ces espèces ne doivent pas être chassées.

En raison du très fort déclin de la tourterelle des bois, dont la population a chuté de 85% depuis 1980, la commission européenne a proposé la mise en place d’un moratoire sur la chasse de cette espèce au niveau européen.

Comment participer à la consultation ?

Rendez-vous avant le 25 juillet sur la page web de la consultation pour avoir plus d’informations et postez votre commentaire sur la page prévue à cet effet. Il est important de personnaliser votre réponse et de ne pas faire un simple copier-coller des arguments proposés, pour que votre réponse soit bien comptabilisée lors de la synthèse de cette consultation.

Pour la barge à queue noire :

Je participe

Pour le courlis cendré :

Je participe

Pour la tourterelle des bois :

Je participe

Que dire ?

Nous vous invitons à répondre à la consultation :

- en donnant un avis favorable au moratoire sur la chasse de la barge à queue noire, mais en demandant que sa durée soit portée à cinq ans, au lieu d’une seule année ;

- en donnant un avis défavorable aux arrêtés autorisant la chasse de la tourterelle des bois et du courlis cendré. Ces deux espèces devraient bénéficier d’un moratoire total sur leur chasse, d’une durée de cinq ans. Il est inconcevable de continuer à chasser des espèces en déclin.

Voici quelques arguments que vous pouvez utiliser :

Pour aller plus loin

Partager sur Facebook

Partager sur Twitter

Photo de Courlis cendré © David Hackel

 

Par fne-writer
Le vendredi 05 juillet 2019
Je relaie J'agis Je donne