agriculture

États généraux de l'alimentation : que penser du discours à mi-parcours ?

Lettre ouverte : Replacer l’alimentation au cœur de notre démocratie

Monsieur le président de la République,

Vous avez annoncé en juin dernier que vous souhaitiez organiser les Etats Généraux de l’Alimentation. C’est un projet ambitieux auquel plus de 50 organisations de la société civile participent activement et apportent au quotidien leurs propositions et expertise. Nous sommes satisfaits que de tels moments aient lieu car l’alimentation et les politiques agricoles ne peuvent se discuter avec les seuls acteurs économiques de l’aval et doivent intégrer les besoins des paysans et les attentes des consommateurs.

États généraux de l'alimentation : à vos clics citoyens

Depuis un mois, les États généraux de l’alimentation réunissent les acteurs agricoles, de l’agroalimentaire, de la distribution et de la société civile. Objectif : co-construire des solutions pour une « alimentation durable » et définir, notamment, l’orientation des 5 milliards d’investissement promis par le gouvernement. Seulement, changer de modèles agricoles, c'est faire bouger les lignes, menacer le système agricole industriel actuel dont certains tirent profit.

Alimenter l'avenir : pour un maintien des aides à l'agriculture biologique

Monsieur le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation,

Depuis votre prise de poste, vous avez témoigné publiquement d’une volonté forte de promouvoir l’agriculture Biologique et en avez reconnu les bienfaits, tant au niveau de l’environnement que de la santé des consommateurs.

Nouveaux OGM : une pétition de plus de 110 000 signatures remise à Nicolas Hulot

Quelques jours plus tard, le 3 octobre une audition aura lieu devant la Cour de justice européenne : portant dans un premier temps sur le sujet des OGM cachés, elle a été élargie aux nouveaux OGM. Dans les mois à venir, la Cour devra donc rendre sa décision sur la réglementation de ces nouveaux OGM.

(Ré)autorisation du glyphosate : va-t-on se faire couper l'herbe sous le pied ?

Une polémique qui dure depuis trop longtemps

France Nature Environnement demande l'interdiction du glyphosate. Cette demande est portée depuis des années par les acteurs préoccupés de la santé des agriculteurs et des citoyens. Trop peu de choses ont été faites pour apprendre à s'en passer. La solution n'est évidemment pas de la remplacer par une autre substance chimique dont l’ensemble des effets nocifs ne seront découverts que dans 10 ans.

Eau'bjectifs citoyens à Tours : ciné-débat autour du film "Nos enfants nous accuseront"

Après le succès de la première édition du ciné-débat Eau'bjectif citoyens à Orléans en juin dernier, France Nature Environnement Centre-Val de Loire réitère l'expérience en organisant vendredi 17 novembre à Tours un ciné-débat autour du film « Nos enfants nous accuseront » réalisé en 2008 par Jean Paul Jaud.

Etats Généraux de l'Alimentation : nos demandes

Les Etats Généraux de l’Alimentation doivent être un processus de co-construction des solutions afin de bâtir des filières relocalisées et équitables et obtenir un juste revenu paysan, tout en préservant la santé des agriculteurs et des consommateurs. Ils doivent ainsi permettre la mise en place d’une véritable transition agroécologique et alimentaire, ainsi que l’adaptation de l’agriculture française au changement climatique.

Plus de 200 000 citoyens européens se mobilisent pour la protection des sols

Des engagements qui tardent à se concrétiser

Ressource naturelle fondamentale, le sol assure notre sécurité alimentaire, la conservation de la biodiversité et la régulation des changements climatiques. Il y a deux ans, l'Union européenne adoptait solennellement le « Programme de développement durable à l’horizon 2030 » des Nations Unies et, ce faisant, s’engageait à « inverser le processus de dégradation des sols ». Depuis, les mesures concrètes se sont fait attendre alors que les alertes se multiplient.

Pages

Faire un don