biodiversite

Empêchez un nouveau massacre de dauphins : participez à la consultation

Pourquoi faut-il se mobiliser contre cet arrêté ?

Gestion de la tuberculose bovine : les blaireaux ont bon dos

Les associations tiennent en premier lieu à souligner que cette possibilité offerte aux ONG de saisir une Agence nationale d’expertise, en toute indépendance, fait honneur à la France et elles saluent le travail important conduit par les experts de l’ANSES. Elles considèrent que son avis, plein d’enseignement, peut réhabiliter le blaireau injustement massacré.

Malgré le cri d’alarme du GIEC, la France remet à plus tard la protection de l’océan

Hausse du niveau des océans, disparition des coraux, effondrement des ressources marines

Pour l’interdiction des canards appelants en Martinique

Pourquoi faut-il se mobiliser contre cet arrêté ?

Les appelants sont des oiseaux, généralement d’espèces sauvages, qui sont maintenus en captivité et utilisés par les chasseurs pour attirer leurs congénères et les faire se poser à proximité des postes de tir. L’utilisation des appelants s’est généralisée ces dernières années, ce qui pose de nombreux problèmes éthiques, sanitaires et environnementaux.

Loup : fusils partout, biodiversité nulle part

En autorisant la destruction de 100 loups, le gouvernement a voulu frapper les esprits. Il ne fait que frapper de façon indiscriminée une espèce protégée, au mépris de ses propres discours sur l'importance de la préservation de la biodiversité.

En optant pour cette gestion "politique" de la présence du loup, au détriment d'une approche zootechnique équilibrée, le gouvernement accroît le cynisme avec lequel il gère ce dossier. Cette attitude est aberrante, aveugle et lâche.

Cartes : qu'est-ce qui fragilise la nature près de chez vous ?

En France, seuls 20 % des milieux naturels d’intérêt européen sont « en bon état »

Harcèlement des dauphins : non aux opérateurs touristiques peu scrupuleux

Derrière l’image de carte-postale, des pratiques peu éthiques

En France, la nage commerciale avec des cétacés sauvages se développe essentiellement en Méditerranée (entre mai et septembre) et Outre-mer (toute l’année) et ne nécessite pas l’obtention d’une licence pour l’opérateur. C’est notamment pour cette raison que l’activité s’est intensifiée durant ces dernières années, au point qu’elle nuit maintenant lourdement à certains opérateurs de « whale-watching » traditionnel et respectueux des animaux, tant ces animaux sont stressés et éparpillés.

Pour un moratoire de cinq ans sur la chasse de trois oiseaux menacés

Pourquoi faut-il se mobiliser en faveur de ces oiseaux ?

Ces trois oiseaux sont menacés au niveau mondial : ils sont classés sur la Liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, un indicateur largement reconnu au plan scientifique, qui évalue le risque d’extinction des espèces à court et moyen terme. Ils sont encore plus menacés au niveau national : la Liste rouge française les a classés comme « vulnérables ».

Le gouvernement prépare une série de textes en faveur de la chasse et au détriment de la nature

Tourterelle des bois, Courlis cendré, des espèces menacées toujours chassables

La tourterelle des bois a perdu 80% de ses effectifs. Elle est inscrite sur la liste rouge de l’UICN comme une espèce en danger au niveau mondial. Sous prétexte de « gestion adaptative », le gouvernement prévoit de laisser chasser 30.000 oiseaux cette année encore. Et ce en dépit de l’avis du Conseil d’experts de la gestion adaptative (CEGA) créé à cet effet, qui avait recommandé de suspendre la chasse, et de la demande de moratoire faite par l’Europe aux Etats membres en 2018.

Ours, loup, lynx : 50 ans de plaidoyer passionné en faveur des grands prédateurs

Ce retour du loup faisait suite à la reconstitution de conditions écologiques propices à sa présence. Les associations de protection de la nature, au premier rang desquelles France Nature Environnement, s’étaient mobilisées pour la mise en place des plans de chasse qui ont fait remonter les effectifs de ses proies (chevreuils, cerfs, sangliers, chamois…). L’instauration d’espaces protégés, autre revendication forte, combinée à la déprise agricole et à l’exode rural avaient par ailleurs recréé des habitats favorables au canidé.

Pages