climat

Quand les politiques de préservation de la biodiversité aident à lutter contre les changements climatiques

Les Atlas de la Biodiversité Communale[1]

COP21, jour 10 : discours de F. Hollande et roulement de tambour

L’appel du 10 décembre 2015 ?

Devant les représentants des autorités religieuses engagées pour le climat, le président Hollande a rappelé tout l’enjeu de cette négociation. Les négociateurs « sont là pour régler la question de l’avenir de la planète, c’est une responsabilité qu’ils ne pourront pas évacuer ».

Climat : le 12 décembre, les citoyens écrivent la suite du mouvement en se mobilisant tout au long de la journée

Le 11 décembre, l’Assemblée organisée par la Coalition climat 21 au CENTQUATRE-Paris dans le cadre la Zone d’Action pour le Climat, sera un moment fort pour construire la suite du mouvement pour la justice climatique et notamment annoncer une série de rendez-vous en 2016 et au-delà.

Dans le cadre de la journée de mobilisation du 12 décembre, plusieurs actions auront lieu, chacune portée par certaines organisations membres de la Coalition Climat 21 selon leurs modes d’action ou d’expression spécifiques. Toutes les actions s’inscrivent dans la non-violence et le pacifisme.

Ecologistes : « ploucs », « donneurs de leçon » ? Cassons les stéréotypes ! Immersion à Place to B

Photo hall place to b

Mais avant Place to B, que pense le « grand public » ?

COP21 Jour 9 : plus que quelques heures pour sauver les meubles

Où en est-on : version finale demain

« Le texte remis à l’instant reflète les compromis naissant » pour reprendre les mots du président de la COP21 Laurent Fabius. Les points les plus clivants figurent encore sous forme d’options à trancher. Il est plus court : 29 pages au lieu de 43 par rapport à la version précédente de samedi. Trois quart des options ont été supprimées.
Les Etats vont plancher jusqu’à la prochaine réunion plénière qui se tiendra à 20h ce soir. L’objectif est d’avoir une version finale demain.

COP21, Jour 8 : mettons un frein à l’immobilisme !

Des allocutions ministérielles bien fades

Lundi dernier, l’ouverture de la COP21 s’était faite en grandes pompes par les chefs d’Etat. Le message politique et l’ambition présentés semblait donner une vraie impulsion et un signal politique fort. Aujourd’hui, c’est au tour des ministres présents à Paris de se prêter au jeu des grandes prises de paroles officielles mais, la fadeur et la vacuité de leurs interventions s’est révélée être  déconcertante. Des discours loin d’être de de bon augure…

COP21 : 3 fausses solutions pour le climat

1 - « L’agriculture intelligente face au climat » : quand l’agro-industrie présente des sources de problèmes comme solutions

Jour 7 de la COP: une deuxième semaine pour un second souffle ?

Les ministres se sont répartis dans 5 grands groupes de travail

Afin d’être le plus efficace, la présidence Française a proposé que la suite des travaux se poursuivent dans le cadre de groupes de travail thématiques. 5 groupes ont ainsi été constitués :
sur l’adaptation : comment s’adapter aux effets des dérèglements climatiques ?
sur les finances : à quel hauteur les pays riches, grands responsables du réchauffement climatique aident les pays les moins avancés, pourtant première victime des dérèglements ?

Que retenir de cette première semaine de COP21 ?

Où en sont les négociations ?  

Un bilan en demi-teinte.

Ce que peuvent faire les citoyens

Comment les associations contribuent au succès de la COP

Les négociations sont plus cloisonnées que prévues, il est difficile de participer à certaines réunions techniques particulièrement importantes. Cependant les ONG restent un facteur de transparence : nous surveillons ce que disent les Etats et n’hésitons pas à dénoncer leurs hypocrisies et leurs incohérences si nécessaire! On peut les inciter ainsi à plus d’honnêteté. Les ONG apportent aussi de l’expertise et sont force de propositions.

Pages