eau

Barrage de Caussade : un projet archaïque et surdimensionné

Nouveau passage en force pour un projet de barrage illégal et destructeur

Après le drame de Sivens, l’Etat avait déclaré que tout nouveau projet de barrage ou de retenue d’eau devait s’inscrire au sein d’un projet de territoire, soit être co-construit avec l’ensemble des acteurs concernés, pour que les projets autorisés répondent réellement à l’intérêt général.

Pesticides : l'alerte sur nos cours d'eau

92 % des cours d'eau surveillés en 2013 contenaient des pesticides1. Vous trouvez le constat alarmant ? La situation risque malheureusement de s'aggraver à cause d'un arrêté ministériel.

Assises de l’eau : les 5 décisions à prendre de toute urgence

Elément vital par excellence, tant pour les sociétés humaines que pour les écosystèmes naturels, l’eau est l’objet de convoitises toujours plus pressantes qui déstabilisent son cycle naturel dans l’environnement : prélèvements trop importants, pollutions en tous genres, obstacles entravant le libre écoulement des rivières et le déplacement des animaux qu’elles hébergent, etc.

Contre les pesticides dans les cours d'eau : bravo et merci !

Plus nous serons nombreux à interpeller les ministres de l'agriculture et de l'écologie, plus nous aurons de chances d'être entendus, alors n'hésitez pas à diffuser l'action de France Nature Environnement auprès de votre entourage.

Je partage sur Facebook

Concours photo : 1, 2, 3... votez pour votre cliché préféré !

Bravo ! Les clichés reçus à l'occasion du concours photo "Pas de ville sans eau" organisé par France Nature Environnement avec le soutien de l'Agence de l'eau Loire-Bretagne sont tout autant poétiques que créatifs. Lequel obtiendra le prix du public ? À vous de voter !

Jusqu'au 26 août, choisissez parmi la pré-sélection des 7 clichés ci-dessous la photographie gagnante : l'auteur gagnera un week-end nature pour deux personnes. Les résultats seront annoncés durant la dernière semaine d'août.

La Fête des mares démarre (et elle est plus sympa que notre jeu de mot)

Depuis le début du XXe siècle, le nombre de mares a diminué de près de 90%. En cause, les assèchements artificiels récurrents des zones humides, les remblais naturels par manque d’entretien, etc. Les mares possèdent pourtant de formidables atouts : elles permettent par exemple à diverses espèces végétales et animales de prospérer, d’éviter les phénomènes d’érosion des sols, de filtrer les eaux polluées… Autant de raisons qui ne peuvent que vous donner l’envie de les découvrir !

Participez au concours photo : pas de ville sans eau !

Utilisée pour divers usages, l'eau est à la fois vitale et parfois source de risques. La forte urbanisation, l’imperméabilisation des sols, la destruction des milieux naturels aggravent les phénomènes d’inondations ; mais sa présence rafraîchissante est appréciée en période de forte chaleur. Il est temps de s’adapter, ou de se réadapter, à la disponibilité de cette ressource, et de prendre conscience des nombreux services que nous rendent les milieux naturels, humides et aquatiques, en secteur urbain.

Les fichiers doivent peser moins de 8 Mo.
Extensions autorisées : jpg jpeg tif.
Les fichiers doivent peser moins de 8 Mo.
Extensions autorisées : jpg jpeg tif.
Les fichiers doivent peser moins de 2 Mo.
Extensions autorisées : gif jpg jpeg png.

Nestlé Waters assèche les nappes de Vittel sur fond de conflit d'intérêt

Epuiser une nappe phréatique pour vendre de l’eau en bouteille : scandale social et environnemental

Pages