eau

Hydroélectricité : pour l’environnement, l’appel d’offre est un échec

La Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE), publiée le 28 octobre 2016, a pour objectif l’augmentation de 500 à 750 MW de la capacité hydroélectrique installée en France d’ici 2023. La capacité cumulée des projets retenus représente 27 MW, soit 3 à 5% de l’objectif fixé. France Nature Environnement déplore que la priorité soit donnée à l’équipement de nouveaux sites au lieu de moderniser les sites existants.

10e concours photo : à chaque plante son envie d'eau !

10e concours photo du bassin loire bretagne

Qu’elles soient aquatiques ou poussent sur les rives, les plantes des milieux humides remplissent de nombreux rôles. Elles contribuent à l’équilibre écologique des milieux, dépolluent l'eau, constituent des habitats et sont sources d’alimentation pour tous les êtres vivants.

Les fichiers doivent peser moins de 8 Mo.
Extensions autorisées : jpg jpeg tif.
Les fichiers doivent peser moins de 8 Mo.
Extensions autorisées : jpg jpeg tif.
8 MB maximum. Formats acceptés : .jpg et .tif
Les fichiers doivent peser moins de 8 Mo.
Extensions autorisées : jpg jpeg tif.

Lutte contre le projet de centrale de biomasse ALBIOMA à la Martinique

Le 4 octobre 2016, l’ASSAUPAMAR a obtenu du Tribunal Administratif de Martinique l’annulation de l’arrêté préfectoral autorisant l’exploitation de cette nouvelle centrale de biomasse pour méconnaissance des dispositions du SDAGE (schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux) de Martinique qui exigent de « gérer l’eau comme un bien commun et développer les solidarités entre usagers ».  Le tribunal reprochait notamment à ce projet de prélever exclusivement dans la rivière du Galion, l’eau nécessaire à l’exploitation, y compris en période de forte sécheresse.

Quelles actions innovantes pour redonner vie à nos rivières ?

Fleuve loire

Barrages et obstacles menacent les milieux naturels et la population

Journée mondiale des zones humides : ça vous botte ?

Marais, tourbières, prairies humides, lagunes, mangroves… les zones humides ont de nombreux visages mais aussi de multiples atouts que le mouvement France Nature Environnement s'évertue à faire connaître, à protéger et à défendre. Les plus célèbres de ces milieux entre terre et eau s'appellent la Camargue, le Mont-Saint-Michel ou encore le Marais Poitevin, mais aussi Notre-Dame-des-Landes, Roybon ou encore Sivens.

Journée mondiale des zones humides : ça vous botte ?

Marais, tourbières, prairies humides, lagunes, mangroves… les zones humides ont de nombreux visages mais aussi de multiples atouts que le mouvement France Nature Environnement s'évertue à faire connaître, à protéger et à défendre. Les plus célèbres de ces milieux entre terre et eau s'appellent la Camargue, le Mont-Saint-Michel ou encore le Marais Poitevin, mais aussi Notre-Dame-des-Landes, Roybon ou encore Sivens.

Notre-Dame-des-Landes : les derniers rebondissements

manifestation "Chant des bâtons" du 8 octobre 2016, Xavier Métay

[Lettre du Hérisson 264] Début novembre, la rapporteure publique de la cour administrative d’appel de Nantes recommande l’annulation des autorisations environnementales (dérogations loi sur l’eau et espèces protégées) qui permettent le lancement des travaux. Selon elle, en n’étudiant pas sérieusement les alternatives à un nouvel aéroport, les porteurs de projet ne respectent pas le principe « éviter, réduire, compenser ».

7 bonnes raisons de protéger les sols

1 - Les sols filtrent l'eau jusqu'à la rendre potable

    Lorsque l’eau de pluie s’infiltre dans le sol, elle est filtrée durant son voyage par les différentes couches de terre, de sable et de roche. Les micro-organismes s’attaquent aux bactéries et virus de l’eau jusqu'à changer sa composition chimique et biologique, et la purifier.

    Pages