energies

Bure : l’expulsion n’enfouira pas le problème des déchets nucléaires

Les arbres du Bois Lejuc ne cacheront pas la forêt de casseroles traînées par le lobby nucléaire et notamment les diverses procédures judiciaires passées ou en cours. Les enjeux démocratiques liés au devenir de cette filière techniquement et économiquement à bout de souffle continueront d'exister malgré la brutalité employée à l'encontre de citoyen.ne.s qui dérangent car ils pointent du doigt les incohérences d'une industrie qui depuis trop longtemps se joue de l'Etat et donc de l'intérêt de la population.

Méthanisation : cap sur une énergie d'avenir !

Une énergie locale, renouvelable, peu émettrice de gaz à effet de serre ou encore de pollution atmosphérique… la méthanisation peut s'avérer être une énergie pleine d'atouts si elle se développe dans de bonnes conditions. Mais force est de constater qu'elle reste aujourd'hui minime dans le mix énergétique français. Pour changer la donne, un groupe de travail planche sur son essor.

Forêts et énergies renouvelables : votre mobilisation a permis d'éviter le pire

Une mobilisation exceptionnelle : merci à vous

En seulement 5 jours, 12 500 personnes ont appuyé les demandes de France Nature Environnement en écrivant aux 74 eurodéputés français. Avec la mobilisation européenne c’est ainsi plus de 30 000 mails qui ont été écrits aux eurodéputés afin de leur demander de ne pas raser forêts et espaces naturels pour produire de l’énergie.

Éolien en mer : le défi de l’acceptabilité

France Nature Environnement souscrit à une politique plus ambitieuse de développement des parcs éoliens offshore, parce qu’elle participe à l’indispensable diversification et relocalisation de nos modes de production énergétique. La France doit néanmoins se donner véritablement les moyens pour atteindre son objectif. Ce que propose France Nature Environnement n’est pas une contrainte de plus, c’est un accélérateur de changement.

Eurodéputés, ne rasons pas forêts et espaces naturels pour produire de l'énergie

Depuis plusieurs mois, l’Union Européenne a entrepris la refonte de la directive énergie renouvelable avec l’objectif d’augmenter leur production d'ici 2030. L'intention est hautement louable mais certaines dispositions soumises au vote s'avèrent particulièrement inquiétantes puisqu'elles nuisent à la biodiversité et contribuerait finalement à accélérer le dérèglement climatique qu'elle est censé combattre. Pour comprendre, il faut s'intéresser aux bioénergies, la première énergie renouvelable en France et en Europe.

Bois-énergie : 15 scientifiques de renom dénoncent un projet de loi européen

L’Europe ne doit pas brûler les forêts de la Planète pour produire de l’énergie

L’Union Européenne prépare une Directive pour doubler la production des énergies renouvelables d'ici 2030. C’est admirable, si ce n’est que la version actuelle comporte un défaut critique qui accélèrera le changement climatique. Cette faille permet aux pays, aux centrales électriques et aux usines, d'affirmer que couper les arbres et les brûler pour faire de l'énergie peut être pleinement qualifié d'énergie renouvelable.

Climat : 3 chantiers auxquels la France doit s’attaquer

Face à l’urgence climatique, les pays ne pourront pas se limiter à un affichage politique. En 2017, de violents ouragans ont dévasté les petites îles des Caraïbes ; les changements climatiques ont exacerbé la faim dans le monde ; 23,5 millions de personnes ont dû quitter leur lieu de vie à cause des conditions climatiques extrêmes ; et l’érosion de la biodiversité se poursuit. L’année 2016 a aussi vu la concentration de CO2 dans l’atmosphère s’envoler. 2017, dans la lignée des années précédentes, devrait de nouveau battre ce triste record.

Pages