predateurs

Tir d'un loup dans les Alpes-de-Haute-Provence

Il s'agit du 7ème loup abattu dans ce département depuis l'entrée en vigueur de l'arrêté ministériel du 30 juin 2015 autorisant un plafond maximal de prélèvement de 36 loups. 26 loups ont déjà été abattus dans ce cadre.

Et encore un loup tué dans les Alpes Maritimes

Ce mâle de 28 kg a été abattu par un chasseur dans le cadre d'un tir de prélèvement renforcé.

Le plafond maximal comptabilise à présent 25 loups sur les 36 autorisés.

Un loup braconné dans les Alpes-de-Haute-Provence

Le canidé a été découvert par un peloton de gendarmerie de haute montagne alors à l'entraînement en cet endroit de la vallée de l'Ubaye.

Une enquête est ouverte et une autopsie sera réalisée. L'animal est décompté du plafond maximal de 36 loups pouvant être détruits, portant à 25 le nombre de loup tués.

France Nature Environnement portera plainte contre cette destruction illégale passible d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende.

Un loup tué par une voiture dans les Alpes-de-Haute-Provence

L'Office national de la chasse et de la faune sauvage a pris en charge le cadavre qui subira une autopsie et des analyses toxicologiques. Ces analyses permettront de déterminer si la vigilance de l'animal n'était pas réduite sous l'effet d'un empoisonnement.

Pour l'heure, l'animal n'est pas décompté du plafond maximal de loups pouvant être détruits.

Encore 4 loups tués

Le 12 novembre 2015, 2 loups ont été abattus dans le massif des Monges à Barles et Castellard-Mélan dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Le 11 novembre, c'est une louve qui a été abattue dans la commune du Dévoluy dans les Hautes-Alpes. Il s'agit du 3ème loup abattu dans ce massif.

Le 9 novembre, un loup mâle a été abattu dans les Alpes Maritimes lors d'une chasse en battue à Caussols.

Un loup abattu dans les Alpes-de-Haute-Provence

Ce tir est intervenu dans le cadre d'un tir de défense renforcé.

Il s'agit du 20ème loup abattu dans le cadre du plafond maximal fixé à 36 loups.

Une louve retrouvée morte en Maurienne

La dépouille a été découverte par des chasseurs et récupérée par l'Office national de la chasse et de la faune sauvage.

Les circonstances de la mort de l'animal n'ont pas été déterminées. L'animal présente des traces de morsures au niveau de la gorge laissant entendre une lutte avec un autre canidé. Toutefois, il n'est pas établi que ces blessures soient la cause directe ou exclusive de la mort de la louve.

Pour l'heure, cet animal n'est pas décompté du plafond maximal de loups pouvant être détruits.

Trois loups abattus dans les Alpes Maritimes

Six loups ont été aperçus conjointement et trois ont été abattus par les personnels de la brigade loup.

Ces destructions font monter le plafond maximal de destruction à 19 loups sur les 36 autorisés. 8 loups ont été détruits dans les Alpes Maritimes depuis le 1er juillet.

Un lynx meurt percuté par une voiture en Haute-Savoie

Alors qu'elle circulait sur la route de Clarafond-Arcine, une automobiliste a aperçu le corps d'un animal sans vie au pied d'un talus. Elle en a informé des chasseurs qui étaient en battue aux sangliers par là et qui ont constaté qu'il s'agissait d'un lynx.

Prévenu par les chasseurs, l'Office national de la chasse et de la faune sauvage a pris en charge la dépouille.

Les collisions avec des véhicules est la première cause de mortalité du félin.

Dordogne : un loup abattu dans un poulailler ?

La dépouille de l'animal très amaigri et présentant une blessure à l'une des pattes avant a été récupérée par l'Office national de la chasse et de la faune sauvage. L'examen externe laisse penser qu'il s'agit bien d'un loup. Toutefois, des analyses complémentaires et une autopsie seront conduites afin de le confirmer.

Jusqu'alors le loup n'avait pas encore été repéré dans ce département. L'espèce y a été vue pour la dernière fois en 1929.

Pages

Faire un don