transport

Loi mobilité : « l’accélération écologique » en panne sèche

Les mesures prises en faveur développement de la mobilité active (vélo) et partagée (transports en commun, covoiturage) sont à saluer. La mise en place du forfait mobilité durable, visant à inciter les Français·es à aller au travail en covoiturage ou à vélo, va dans la bonne voie… mais reste optionnelle. Autre déception : l’objectif de fin de vente des voitures 100% diesel ou essence est fixée à 2040, pour satisfaire la filière automobile, alors que l’urgence climatique impose un objectif de 2030.

Zone à faible émissions : un dispositif à saluer et à renforcer

Elles appellent les autres villes concernées par la pollution de l’air à accélérer la mise en œuvre de zones à faibles émissions ambitieuses. Elles demandent également à tous les pouvoirs publics de proposer des dispositifs d’accompagnement renforcés et plus cohérents avec la nécessaire transition vers une mobilité plus durable.

Transport aérien et climat : il est temps d’atterrir

Le secteur aérien est inquiet. En Suède, les engagements à ne plus prendre l’avion ou à voler moins se multiplient et le trafic aérien a déjà commencé à baisser. En France et ailleurs, les compagnies aériennes redoutent de perdre leurs privilèges fiscaux sous la pression de la prise de conscience grandissante de la crise climatique et de l’exigence de justice fiscale. Ainsi, plus de la moitié des Français soutiennent la taxation du kérosène selon un sondage publié le 7 juin. Les députés se penchent dès cette semaine sur des propositions de mesures capables de répondre à ces attentes.

Projet de loi d'orientation des mobilités : les associations tirent la sonnette d’alarme

Le secteur des transports est la première source d’émissions de gaz à effet de serre en France et une cause majeure de pollution de l’air, en particulier dans nos villes. Malgré l’urgence à agir dans les 12 ans à venir selon le GIEC, aucune mesure additionnelle permettant de réduire les émissions avant 2030 n’a été adoptée en commission du développement durable de l’Assemblée nationale. Des reculs ont même été constatés par rapport au texte adopté au Sénat le 4 avril. Pour remédier à ces lacunes, nous avons proposé, il y a un an, un socle de mesures.

Loi mobilités : demandez à vos élus "pour qui roulez-vous ?"

Pourquoi interpeller vos élus ?

Loi mobilités : merci à vous !

La mobilité durable ne doit pas se résumer au véhicule électrique

La 120e édition du Mondial de l'Auto, qui s'est déroulée mi-octobre à Paris, s'est fait la vitrine de la transition énergétique par la voiture électrique. Si l'électricité est l'une des alternatives aux carburants traditionnels, elle ne peut être la seule, aussi bien du point de vue environnemental qu'économique.

Mieux organiser nos déplacements grâce aux Plans de mobilité

Se rendre au travail autrement qu’en voiture, c’est d’autant plus facile si l’employeur, l’entreprise, l’administration ou encore l’établissement scolaire ou universitaire a mis en place un Plan de mobilité. Autrefois appelé plan de déplacement entreprise (PDE) ou inter-entreprises (PDIE), administration (PDA), campus (PDC) ou scolaire (PDES), le Plan de mobilité organise un ensemble d’actions visant à favoriser les modes de transport alternatifs à la voiture individuelle (marche à pied, vélo, transports en commun…) et à réduire la dépendance au camion pour transporter des marchandises.

Pages