Communiqués

Affaire IKEA : difficile d’être plus qu’un marchand de meubles

En avril 2008, suite à la destruction d’orchidées protégées pour la construction de sa plate-forme logistique, France Nature Environnement et Nacicca avaient décidé de porter plainte contre Ikea. Mais les déconvenues et les négligences sur le chantier se poursuivent, toujours au détriment de la biodiversité du site.

La société suédoise Ikea poursuit les travaux de construction de sa plate-forme logistique à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). Comme le craignaient certains experts, les fondations extrêmement profondes, nécessaires pour ancrer ce bâtiment d’une hauteur hors norme, ont fortement perturbé le fonctionnement de la nappe de la Crau. Ces travaux ont occasionné une brèche dans la nappe phréatique. Le surplus d’eau des fondations est pompé et reversé sur les prairies à orchidées alentour, dorénavant noyées sous une trentaine de centimètres d’eau. Des travaux colossaux visant à rabattre la nappe de Crau sont actuellement en cours sur le site vraisemblablement au mépris de la réglementation.

Par ailleurs, France Nature Environnement et Nacicca ont constaté que les travaux conduits par le conseil général pour la mise en place du sens giratoire permettant l’accès à la plate-forme ont engendré la destruction d’une orchidée protégée (Orchis laxiflora) et que trois autres espèces végétales protégées dont la Scammonée de Montpellier (Cynanchum acutum) sont sur le point de l’être si rien n’est fait. Cyril Girard de l’association Nacicca constate amèrement que « ces stations étaient pourtant signalées précisément sur le site Internet du conservatoire botanique national méditerranéen. Comment les travaux ont-ils pu être conduits sans avoir fait quelques vérifications, et ce d’autant plus que le site est largement connu pour sa richesse biologique ?»

France Nature Environnement et Nacicca étudient en ce moment les possibilités de recours pour cette destruction inacceptable. Elles ne peuvent tolérer la persistance de tels actes qui constituent des délits en droit français. Elles s’étaient pourtant tenues à la disposition des différents interlocuteurs pour apporter leur expertise pour une prise en compte satisfaisante de la biodiversité de ce site.

France Nature Environnement espère qu’Ikea tirera les leçons de ces déconvenues, et prendra les mesures qui s’imposent pour être, comme dit le slogan, plus qu’ « un marchand de meubles ».





 Télécharger le communiqué en format PDF
 



Télécharger le communiqué en PDF
Par FNE.
Le mardi 10 février 2009
Je relaie J'agis Je donne