Communiqués

Contournement de Strasbourg : quand la non-rentabilité devient l’alliée de la biodiversité

Dans un communiqué de presse, le ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie a fait savoir que le groupe Vinci n’était plus le concessionnaire pressenti du Grand Contournement Ouest de Strasbourg signant ainsi, la fin de ce projet. Alsace Nature et France Nature Environnement accueillent positivement cette nouvelle même si elles n’oublient pas qu’elle n’est pas que l’aboutissement d’une volonté politique du nouveau gouvernement mais aussi la conséquence du renoncement de Vinci.


Depuis une décennie, ce projet a mobilisé les associations de protection de la nature mais aussi les élus, les agriculteurs, les habitants de la Région… L’objectif était de démontrer que ce projet était une mauvaise réponse à l’engorgement de Strasbourg qui souffre du trafic pendulaire.

Ce projet aurait sacrifié 350 hectares de terres parmi les plus riches de notre région et mis un coup d’arrêt à toutes les actions de protection du Grand Hamster pour lequel la France encoure une condamnation pour non respect de la Directives Habitats Faune-Flore. Ces 350 hectares de terre qui seront préservés par l’abandon de ce projet, constituent aujourd’hui une formidable opportunité pour la mise en oeuvre d’une réelle trame verte et bleue dans le Kochersberg. Les associations et le monde agricole ont su faire front commun pour éviter un GCO destructeur. Gageons que cette première victoire marque le début d’une collaboration fructueuse qui permettra de retrouver dans la plaine alsacienne une biodiversité riche et répondre ensemble à cet enjeu qu’est la préservation de notre biodiversité.

Maurice Wintz, président d’Alsace Nature : « L’abandon de ce projet permet aujourd’hui d’envisager la mobilisation de l’ensemble des acteurs pour travailler sur des réelles et efficaces alternatives multimodales pour le désengorgement de Strasbourg. Les associations de protection de la nature sont prêtes à apporter leur expertise en la matière pour que rapidement des solutions soient trouvées. »

Bruno Genty, président de France Nature Environnement : « le GCO faisait partie des 40 combats mis en lumière dans la carte de France1 qui accompagne l’Appel des 3000 pour un contrat environnemental lancé par France Nature Environnement dans le cadre de la campagne présidentielle. Espérons que cette première victoire annonce un changement de paradigme et marque la volonté de résoudre l’ensemble des autres combats emblématiques dans les semaines à venir pour une véritable transition écologique. »

1/fr/nos-dossiers/elections-2012/la-carte-de-france/lappel-des-3000-dans-les-territoires.html#LaCarte

Télécharger ce communiqué en format PDF.





Télécharger le communiqué en PDF
Par FNE.
Le mercredi 06 juin 2012
Je relaie J'agis Je donne