Communiqués

Dans la catégorie « Qualité de l’air », Oscar du mauvais élève européen pour la France

Le 26 février 2015, la Commission européenne enverra à la France un nouveau rappel à l’ordre pour dépassement des limites d’émissions de particules fines (PM10) dans l’air ambiant. La seconde fois depuis 2011. France nature environnement regrette que la santé publique reste menacée par le retard français en matière de qualité de l’air. La fédération appelle à un meilleur partage des responsabilités entre l’Etat et les collectivités.

<br />
<div align="justify"><strong>La pollution de l&rsquo;air, un enjeu de sant&eacute; publique majeur</strong><br />
<br />
La mortalit&eacute; due &agrave; la pollution de l&rsquo;air est un fait scientifiquement av&eacute;r&eacute;, comme l&rsquo;a rappel&eacute; une r&eacute;cente &eacute;tude de l&rsquo;Institut national de veille sanitaire (InVS<sup>1</sup> ). Chaque ann&eacute;e en France, la pollution aux PM10 cause &agrave; elle seule 32 000 d&eacute;c&egrave;s pr&eacute;matur&eacute;s. Par ailleurs, les co&ucirc;ts sanitaires de la seule pollution de l&rsquo;air ext&eacute;rieur en France m&eacute;tropolitaine se situent entre 20 et 30 milliards d&rsquo;euros par an selon un rapport officiel<sup>2</sup> .<br />
<br />
<strong>La France en retrait sur la qualit&eacute; de l&rsquo;air</strong><br />
<br />
Cette nouvelle mise en demeure europ&eacute;enne d&eacute;montre les difficult&eacute;s de la France &agrave; mettre en &oelig;uvre ses politiques publiques sur l&rsquo;air. Concernant les Plans de protection de l&rsquo;atmosph&egrave;re (PPA), la France prend du retard : seuls 60% sont adopt&eacute;s dans les 36 territoires concern&eacute;s. Apr&egrave;s l&rsquo;&eacute;chec des Zones d&rsquo;action prioritaires pour l&rsquo;air(ZAPA) en 2013, les&laquo; zones &agrave; faibles &eacute;missions &raquo; d&eacute;j&agrave; mises en &oelig;uvre &agrave; Londres ou Berlin tardent &agrave; voir le jour. <br />
<br />
Pour Beno&icirc;t Hartmann, porte-parole de France nature environnement :<br />
&laquo;<em> Le probl&egrave;me est connu depuis longtemps et l&rsquo;on ne peut que regretter l&rsquo;impasse dans laquelle s&rsquo;enferme la France. Les territoires qui s&rsquo;attaquent r&eacute;ellement&agrave; la pollution de l&rsquo;air devraient &ecirc;tre mieux soutenus : on voit trop souvent des maires brid&eacute;s par des contraintes pr&eacute;fectorales. Sur la qualit&eacute; de l&rsquo;air, faire &oelig;uvre de simplification c&rsquo;est donner aux collectivit&eacute;s plus de moyens d&rsquo;agir </em>&raquo;.<br />
<br />
<strong>L&rsquo;&eacute;tat doit soutenir pas d&eacute;r&eacute;guler !</strong><br />
<br />
Comme si le retard n&rsquo;&eacute;tait pas suffisant, la France vide parfois de son contenu les seules dispositions prises en faveur de la qualit&eacute; de l&rsquo;air. Ainsi, en janvier, deux arr&ecirc;t&eacute;s pr&eacute;fectoraux ont diminu&eacute; le seuil d&rsquo;exigence environnementale du PPA d&rsquo;&Icirc;le-de-France. Ils repoussent &eacute;galement le d&eacute;lai de la seule timide disposition li&eacute;e au traficalors que les transports peuvent &ecirc;tre responsables de 70% des &eacute;missions de particules fines dans les grandes villes. Une d&eacute;cision d&rsquo;&Eacute;tat qui vient affaiblir l&rsquo;action des collectivit&eacute;s au lieu de les soutenir. <br />
<br />
Pour Agn&egrave;s Popelin, vice-Pr&eacute;sidente d&rsquo;Ile-de-France environnement : &laquo; <em>Nous sommes satisfaits de l&rsquo;orientation volontariste prise r&eacute;cemment par la Ville de Paris, mais totalement constern&eacute;s par le fait que le pr&eacute;fet ait permis d&rsquo;all&eacute;ger les dispositions du PPA. Un non sens total ! La sant&eacute; des franciliens est ainsi rel&eacute;gu&eacute;e au second plan !</em> &raquo;.<br />
<br />
<sup>1</sup>Voir un article paru dans le Monde du 6 janvier 2015 : <a href="http://www.lemonde.fr/pollution/article/2015/01/06/la-pollution-a-un-imp... />
<sup>2</sup>Rapport de la Commission des Comptes et de l&rsquo;&eacute;conomie de l&rsquo;environnement concernant &laquo; la sant&eacute; et la qualit&eacute; de l&rsquo;air ext&eacute;rieur &raquo;, publi&eacute; en juillet 2012, disponible ici : <a href="http://www.driee.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/06_... />
<br />
<a href="/sites/default/files/com/cp_en_pdf_2/cp-250215.pdf">T&eacute;l&eacute;charger ce communiqu&eacute; en format PDF.</a><br />
<br />
<br />
</div>
<br />

Télécharger le communiqué en PDF
Par FNE.
Le mercredi 25 février 2015
Je relaie J'agis Je donne
Faire un don