Communiqués

Diviser par trois notre consommation d’énergie : c’est parti !

FNE s’est battue au Grenelle de l’Environnement pour obtenir de diviser par trois, au moins, la consommation énergétique des bâtiments neufs, c’est chose faite ! La règlementation Thermique 2012 présentée ce jour engage l’Etat et ses partenaires à respecter un engagement majeur du Grenelle de l’Environnement : pas plus de 50 KWh/m²/an de consommation pour les constructions nouvelles.


Pour un bénéfice environnemental et social

En moyenne, les bâtiments neufs consomment actuellement 150 KWh/m²/an, soit environ 900 euros de charges annuelles, contre 300 KWh/m²/an pour les bâtiments existants. A partir de 2012 ils ne devront pas dépasser les 50 KWh/m²/an, en respectant les exigences du label BBC (Bâtiments Basse Consommation).

Sachant que les charges représentent parfois, dans les logements sociaux, jusqu’à deux tiers de ce qu’ils coûtent aux locataires. Il est facile de constater que cet engagement est non seulement vital pour le climat, en limitant nos émissions de Gaz à Effet de Serre, mais aussi bénéfique socialement en divisant par trois les charges et en diminuant notre dépendance à l’énergie, qui risque de nous coûter très cher avec l’augmentation prévisible de son coût.

Prochaine étape : réhabiliter l’existant et diviser par 6, les émissions et charges !
Pour Benoît Hartmann, porte-parole de FNE : « Cette étape est à marquer d’une pierre blanche, même si les logements neufs ne représentent que 1% du parc de logements. Nous serons aussi exigeants et attentifs à la prochaine étape : la réhabilitation du parc existant, au même niveau d’exigence BBC. Aller là où se trouve l’essentiel du « gisement » de carbone à économiser. L’énergie la plus propre et la moins chère reste celle qu’on n’utilisera pas ».

Pour Bruno Genty, président de FNE : « La RT2012 est un bon exemple du fait que l’on peut faire rimer défense de l’environnement, amélioration de la qualité de vie, lutte contre la précarité et développement d’alternatives économiques viables. La défense de l’environnement et de la nature et la sobriété peuvent être source de bien être, d’économie et de responsabilisation ».

Télécharger ce communiqué en format PDF.
Télécharger le communiqué en PDF
Par FNE.
Le mardi 06 juillet 2010
Je relaie J'agis Je donne