Communiqués

Energie : Le projet de loi « Proglio » est arrivé !

Ségolène Royal, la ministre de l’Ecologie, a présenté ce matin en Conseil des ministres la dernière mouture du tant attendu « projet de loi portant transition énergétique pour la croissante verte ». FNE annonce sa déception face à un projet de loi qu’EDF semble avoir rédigé, au détriment de l’intérêt général.

<strong><br />
</strong>
<div align="justify"><strong>Les &eacute;conomies d&rsquo;&eacute;nergie : tout le monde est gagnant sauf EDF</strong><br />
<br />
Une obligation de r&eacute;novation des b&acirc;timents aux grands moments de leur existence (vente, mise en location, importants travaux de r&eacute;fection&hellip;) est un dispositif gagnant pour tous : les locataires, qui font des &eacute;conomies sur leur facture et les propri&eacute;taires qui augmentent la valeur de leur bien. L&rsquo;obligation de r&eacute;novation des b&acirc;timents est donc r&eacute;duite &agrave; peau de chagrin dans le projet de loi car c&rsquo;est int&eacute;ressant pour tout le monde&hellip;sauf pour EDF.<br />
<br />
<strong>Les transports, premier poste de consommation d&rsquo;&eacute;nergie fossile, sont &laquo; oubli&eacute;s &raquo;</strong><br />
<br />
C&rsquo;est en nous d&eacute;pla&ccedil;ant que nous consommons le plus d&rsquo;&eacute;nergie fossile et c&rsquo;est un poste de d&eacute;pense important dans le budget des m&eacute;nages. Ces d&eacute;penses sont subies car nous ne pouvons faire autrement que nous d&eacute;placer. Un projet de loi qui pr&eacute;tend diminuer la consommation et rendre du pouvoir d&rsquo;achat aux Fran&ccedil;ais devrait donc s&rsquo;y attaquer en priorit&eacute;. Pourtant, les transports sont quasiment absents de ce texte. Il contient tr&egrave;s peu de mesures pour offrir des alternatives propres &agrave; la voiture individuelle. Il n&rsquo;y a pas d&rsquo;obligation par exemple pour les entreprises de plus de 50 salari&eacute;s de mettre en place des plans de d&eacute;placement d&rsquo;entreprise pour optimiser les d&eacute;placements de leurs salari&eacute;s. <br />
<br />
<strong>Nucl&eacute;aire : l&rsquo;Etat laisse la main &agrave; EDF </strong><br />
<br />
Malgr&eacute; les incoh&eacute;rences point&eacute;es dans les avis du Conseil National de la Transition &eacute;cologique (CNTE) et du Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), l&rsquo;Etat ne se donne pas la possibilit&eacute; de fermer des centrales pour des raisons de politique &eacute;nerg&eacute;tique. L&rsquo;Etat se contente de fixer un plafond de production d&rsquo;&eacute;nergie nucl&eacute;aire, et laisse &agrave; EDF le soin de d&eacute;cider quelle centrale fermer. <br />
<br />
Pour Maryse Arditi : &laquo;<em> L&rsquo;Etat renonce ainsi &agrave; d&eacute;cider de la politique &eacute;nerg&eacute;tique de la France et &agrave; s&rsquo;assurer que les centrales ferm&eacute;es le soient selon les crit&egrave;res de l&rsquo;int&eacute;r&ecirc;t g&eacute;n&eacute;ral plut&ocirc;t que le seul int&eacute;r&ecirc;t &eacute;conomique. Le responsable politique semble avoir d&eacute;l&eacute;gu&eacute; son pouvoir au technicien</em>&raquo; <br />
<br />
Denez L&rsquo;Hostis, pr&eacute;sident de FNE : &laquo; <em>Nous saluons la volont&eacute; de la ministre de l&rsquo;Ecologie de faire comprendre que la transition &eacute;nerg&eacute;tique est une opportunit&eacute; pour sortir de la crise et les combats qu&rsquo;elle a d&ucirc; mener pour obtenir des financements pour cette transition. Nous regrettons cependant que l&rsquo;Etat ait ainsi laiss&eacute; la main &agrave; EDF, dont les pressions ont d&eacute;j&agrave; &eacute;t&eacute; d&eacute;nonc&eacute;es par les pr&eacute;d&eacute;cesseurs de S&eacute;gol&egrave;ne Royal, au d&eacute;triment de l&rsquo;int&eacute;r&ecirc;t des citoyens. C&rsquo;est un renoncement du politique, sur un sujet fondamental.</em> &raquo; <a href="/sites/default/files/com/cp_en_pdf_2/cp-300714.pdf"><br />
<br />
T&eacute;l&eacute;charger ce communiqu&eacute; en format PDF.</a><br />
<br />
<br />
</div>
<br />

Télécharger le communiqué en PDF
Par FNE.
Le mercredi 30 juillet 2014
Je relaie J'agis Je donne
Faire un don