Communiqués

Rénovation énergétique : et si on arrêtait de chauffer les petits oiseaux ?

Proposition phare de la Convention Citoyenne pour le Climat, l’obligation de rénovation énergétique performante des logements est une mesure indispensable. Son adoption est incontournable pour parvenir aux objectifs climatiques que la France s’est fixés. Pour que tous les ménages puissent l’appliquer, quels que soient leurs revenus, cette obligation doit être progressive, conditionnelle et assortie de moyens financiers et techniques complémentaires. C’est pourquoi France Nature Environnement, avec un ensemble d’acteurs issu du monde économique, de l’environnement et de la précarité, demande au Gouvernement et au Parlement d’intégrer cette mesure à la Loi Climat et résilience.

L’une des principales recommandations du rapport final de la Convention Citoyenne pour le Climat porte sur la rénovation obligatoire des logements performante, progressive et dotée de moyens techniques et financiers complémentaires. Or, loin de la promesse du « sans-filtre », le projet de loi Climat présenté en Conseil des ministres le 10 février, fait l’impasse sur cette mesure.

Parce que le Gouvernement estime que les dispositifs d’incitation et de soutien des ménages ne sont actuellement pas suffisamment déployés, il refuse de mettre en oeuvre une telle obligation, au lieu de se donner les moyens de préparer sa mise en place pour qu’elle s’applique de manière juste et efficace. Il est au contraire tout à fait possible et nécessaire de s’y engager, afin de lutter contre la précarité énergétique et respecter enfin nos engagements climatiques.

Ensemble, des acteurs du monde économique, de l’environnement et de la précarité, soumettent ainsi aux parlementaires une proposition d’obligation de rénovation performante, progressive, conditionnelle et assortie de moyens techniques et financiers complémentaires. Cette proposition démontre la faisabilité de la mesure portée par les citoyens, lorsqu’elle est accompagnée d’un plan d’actions de structuration progressive des acteurs compétents, tout en étant socialement acceptable en particulier vis-à-vis des plus modestes.

Télécharger le dossier de presse

Télécharger le panorama

Télécharger le communiqué en PDF
Par FNE
Le lundi 15 février 2021
Je relaie J'agis Je donne
Faire un don