Communiqués

Rentrée 2011 : plus facile d'acheter vert, mais toujours plus cher !

Pour la 3ème année consécutive, France Nature Environnement a fait ses courses de rentrée. La liste des produits nécessaires en poche, FNE a relevé les prix d'une sélection de fournitures à faible coût et ceux de leurs alternatives plus écologiques, lorsqu'elles existent, dans un supermarché de la région parisienne. Cette année encore, le panier vert est nettement plus cher que le panier classique et comporte beaucoup trop d'emballages.

Pas facile de trouver les alternatives respectueuses de l'environnement  Pour reconnaître un produit écologique, FNE se fie aux labels généralistes (NF Environnement, Der Blaue Engel, écolabel européen), aux certifications sur l'origine des matières premières (PEFC, FSC, pourcentage de matière recyclée), au caractère durable, solide, des produits,  le tout sans trop d'emballage[1].  Même pour les citoyens-consommateurs avertis, acheter 100% durable, relève de la mission impossible. " Nous nous sommes contentés d'une gomme en " caoutchouc naturel " et de feutres en plastique recyclé car les alternatives labellisés NF Environnement n'étaient pas en rayon ", constate Loïc Gerland, chargé de mission prévention des déchets à FNE.

Le suremballage : une réalité incontournable
Avec le panier " premier prix "[2], les consommateurs se retrouvent avec une montagne de plastique. Avec le panier vert, c'est plutôt une montagne de carton, certes recyclable si c'est bien trié, mais dont les impacts environnementaux ne sont pas négligeables pour autant.
La plupart de ces produits pourraient pourtant être vendus en vrac ou encore mieux en gros. En effet, les écoles qui achètent elles-mêmes les fournitures peuvent bénéficier de prix de gros et surveiller la qualité et l'origine tout en évitant les emballages du supermarché.

Pas nécessaire de tout renouveler à chaque rentrée
Le coût du chariot " premier prix " pour les fournitures d'un élève de primaire, constitué d'une sélection de produits scolaires classiques [3], se chiffre à 16,30 €.  La facture pour le même élève avec des fournitures vertes ou plus solides s'envole dans le magasin choisi à 58,20 €. 3,5 fois plus cher ! Mais les différences ne sont pas toujours aussi extrêmes, l'enquête porte sur un magasin spécifique à un instant spécifique. Et le choix de porter ses achats sur des produits plus chers s'avère souvent payant. Généralement plus robustes, ces produits peuvent être utilisés plusieurs années. Pour Pénélope Vincent-Sweet, pilote du pôle Industrie, Produits, Services "L'offre de produits verts mérite d'être plus accessible. Il faudrait aussi faire attention à l'utilisation de certains produits polluants ou même nocifs en milieu scolaire. Cependant, dès aujourd'hui, consommer moins et mieux à la rentrée des classes, c'est possible".

Pour Bruno Genty, président de FNE, " L'éducation est un droit fondamental qui doit être accessible à tous. Si on reporte la charge des fournitures scolaires sur les ménages, alors il faut diffuser des consignes claires sur les produits à acheter et des informations complètes sur ceux-ci. L'éducation à l'environnement se fait dès la rentrée scolaire ! "

* Prix relevés à l'Hypermarché Auchan de Bagnolet le 25 août 2011

Télécharger le dossier de presse
Télécharger ce communiqué en PDF

[1] Pour plus d'informations, consulter l'article du Ministère de l'Environnement : http://www.developpement-durable.gouv.fr/Une-rentree-scolaire-sous-le-signe.html [
2] FNE s'est appuyée sur la liste des Essentiels 2010, l'opération n'ayant pas été renouvelée cette année. La liste des Essentiels recensait les fournitures type, indispensables à tout élève. Elle est disponible sur le site du Ministère de l'Education Nationale .            
[3] Certains produits identifiés dans la liste des " Essentiels de la rentrée " en 2010 ne figurent pas dans le panier 2011 car il n'existait pas d'alternatives écologiques en magasin permettant la comparaison. Télécharger le communiqué en PDF
Par FNE.
Le jeudi 01 septembre 2011
Je relaie J'agis Je donne