L'essentiel

Transports et mobilités durables

Combinons la route, l’eau et le rail pour le transport des marchandises

Avec la même quantité d'énergie sur un kilomètre, un camion peut transporter 50 tonnes, un train 100 tonnes et une péniche 130 tonnes. Les transporteurs ont donc un double intérêt à développer le recours aux modes fluviales et ferroviaires.

Mode de transport plus rapide et moins polluant, le transport ferroviaire dispose en effet du bilan énergétique le plus favorable et génère le moins d'émissions de C02 par rapport à d'autres modes de transport comme la route ou l'avion.

Quant au transport fluvial, il est vertueux par sa moindre consommation d'énergie, ses faibles niveaux d'émissions de polluants et de CO2 et la réduction de la congestion routière qu’il permet.

Déplaçons nous moins, mieux et autrement

L’optimisation de nos déplacements au quotidien permet tout d’abord d’augmenter l’efficacité de notre modèle de mobilité en offrant un service performant tout en réduisant les kilomètres parcourus.

C’est par une meilleure articulation, un meilleur aménagement du territoire et une offre de transport multi et intermodale, adaptée selon les contextes géographiques et les besoins de chaque usager, que se mettra en place une mobilité durable.

La voiture reine devra laisser plus de place à des modes alternatifs. Les offres alternatives à la voiture solo s’articulent autour de la marche, des deux-roues non motorisés (vélo et vélo à assistance électrique), de l’autopartage, du covoiturage et des transports publics.

Optimisons les infrastructures existantes

La France dispose d'infrastructures suffisantes pour desservir l'ensemble du territoire. Un programme d'amélioration, d’entretien et de modernisation des infrastructures doit permettre une meilleure offre sans impacts nouveaux sur les territoires, notamment en termes de biodiversité. Impulser et soutenir une meilleure gouvernance pour assurer la préservation de l’environnement, la recherche de l’intérêt général et une participation optimale de la société civile est un des défis majeurs de FNE.

Faisons évoluer la fiscalité

Les coûts externes (pollution de l’air, congestion, bruit) devront être intégrés dans les péages d’infrastructure, via la transposition des dispositions de la directive européenne Eurovignette. Sur la réforme de la fiscalité des carburants, il conviendrait de mettre en place un alignement de la taxation du gazole sur celle de l’essence afin de supprimer cette subvention aux énergies fossiles.

crédit photo : Rajesh

Améliorons l'efficacité énergétique des véhicules

L’efficacité énergétique est un volet essentiel pour rendre notre modèle de mobilité plus soutenable tout en répondant aux besoins de transport de la société. Celle-ci désigne l’ensemble des technologies et pratiques qui permettent de diminuer la consommation énergétique tout en conservant le même service final ; en un mot, il s’agit de faire mieux avec moins. 

Le plus grand potentiel de progrès à court et moyen termes réside bien dans l’efficacité énergétique et dans l’amélioration du parc existant. Ces deux raisons illustrent tout l’intérêt de l’efficacité énergétique comme levier d’amélioration des performances de notre modèle de mobilité actuel.

crédit photo :www.jbonnal.com

Lire aussi