Ils font FNE

Bruno Genty

Président d'honneur. Administrateur. Représentant France Nature Environnement au CESE. Membre du directoire du réseau transports et mobilités durables.

Nous ne sommes pas des rêveurs. Ce que nous proposons fonctionne. " Bruno Genty parle en connaissance de cause. L'engagement environnemental du président de FNE a commencé avec des projets très concrets. Tout juste sorti de l'adolescence, il crée un journal avec des copains à 16 ans, puis il s'implique dans la mise en place de l'une des premières recycleries de France, près d'Etampes (Essonne). " A cette époque, j'ai rencontré des militants qui m'ont montré qu'au-delà de la contestation, il est nécessaire d'être entreprenant ". En parallèle, il enchaîne les petits boulots, revendeur de métaux, régisseur de théâtre, pour remplir son frigo d'étudiant en économie.

En 1985, Bruno Genty rejoint Essonne Nature Environnement. Seul salarié à son arrivée, il en deviendra le directeur, avant de quitter la fédération départementale en 2003. Son poste lui apporte une " vision plus globale de l'environnement ". C'est à cette époque qu'il commence à côtoyer de plus près FNE. Je garde un souvenir ému de mes premières assemblées générales, de la découverte de FNE dans sa diversité. " A partir de 2004, il occupe plusieurs mandats à FNE.

Passionné par les questions de consommation et de production, il s'est beaucoup impliqué pour le congrès 2010 consacré à l'économie. Ce consultant en prévention des déchets a aussi représenté FNE dans le groupe 6, dédié à l'économie, lors du Grenelle de l'environnement. A ses yeux, " le processus a révélé notre capacité de proposition ". Mais aujourd'hui, l'ancien trésorier-adjoint de FNE attend un bilan objectif des 278 engagements pris en 2007. Pour éviter de n'en voir que les reculs, une tentation forte dans une période de mise en œuvre difficile.

Retisser le lien fédéral

Ancien vice-président, Bruno Genty connaît la maison FNE et se sent solidaire de ses succès comme de ses échecs. Lors de son premier discours, il a salué le travail de Sébastien Genest, notamment pour le développement de la notoriété de la fédération. Bruno fait quant à lui du lien fédéral une des priorités de son mandat. " Nous avons besoin d'être mieux organisés, de mieux définir les droits et devoirs de chacun. "

Au-delà, ce père d'un garçon de 24 ans veut œuvrer pour l'ouverture du mouvement. " Je regrette qu'on laisse à d'autres le soin de l'implication des étudiants dans la défense de la nature et de l'environnement. Pour prendre toute notre place dans les débats, il faut ressembler davantage à la société française d'aujourd'hui. "

Bénédicte de Badereau (mars 2010)

© portrait Julien Faure, avril 2013

Bruno Genty en 5 dates

19 septembre 1960 Naissance à Etrechy (Essonne / Seine et Oise)

1986-2003 Salarié puis directeur d'Essonne Nature Environnement

2003  Il obtient son DESS Espaces et milieux 

2008 Responsable du pôle Industrie produits services de FNE

27 mars 2010 Il devient président de France Nature Environnement

A lire aussi : 24 H d'éco-gestes à la maison, Bruno Genty et Gaël Virlouvet, éditions Fleurus, 2009. 

Par FNE.
Le mercredi 18 avril 2012
Je relaie J'agis Je donne