Ils font FNE

Eric Feraille

Ce médecin est président de la Frapna, fédération des associations de protection de l'environnement en Rhône-Alpes, qui célèbre cette année ses quarante ans. Portrait.

 

Je n'avais pas envie de devenir président de la Frapna ", annonce d'emblée Eric Feraille. Malgré la charge de travail colossale qu'elle représente, il a pris la fonction à bras-le-corps et préside la fédération des associations de Rhône-Alpes. Sa marque de fabrique, sans nul doute, est son franc-parler. Dans les bureaux de Villeurbanne, on apprécie son style. " S’il ne met pas toujours les formes, il sait écouter, changer d’opinion ", confie Julie Dubois, directrice de la Frapna. " Et il accorde beaucoup d’importance à la vie fédérale. "

Médecin-chercheur en physiologie rénale, Eric Feraille exerce à Genève et vit en Haute-Savoie depuis le milieu des années 90. Préoccupé depuis l’enfance par le sort de l’environnement, longtemps impliqué au sein du mouvement associatif, il s’investit à partir de 2001 à la Frapna de son département, quand son emploi du temps lui en laisse enfin la possibilité. Il raconte : " c’était au moment des municipales. J’ai senti notre impuissance face aux projets d’aménagements touristiques si nombreux dans les Alpes. " D’abord concentré sur la thématique « montagne », de fil en aiguille, il devient président de la Frapna Haute-Savoie, mandat qu’il occupe pendant 6 ans, puis président de la Frapna région en juillet 2010. 

« Nous sommes là pour donner l’alerte » 

« C’est une région exceptionnelle, sur le plan des paysages, comme du point de vue de la biodiversité » explique avec enthousiasme ce savoyard d’adoption. Des sommets enneigés aux champs de lavande de la Drôme, la région Rhône-Alpes décline les climats et les décors. « Revers de la médaille, elle concentre toutes les problématiques nationales. » La Frapna traite donc un éventail très large de sujets, de l’éducation à l’environnement à l’aménagement du territoire, en passant par les enjeux industriels. Sur de nombreux dossiers, comme les Jeux Olympiques d’Annecy (voir LH241) ou les zones Natura 2000, l’association travaille en étroite collaboration avec FNE.

Cette année, la Frapna fête ses 40 ans (voir encadré). A son actif, une multitude de combats, comme l’opposition à la construction de Super Phénix en 1977, pour la réintroduction du bouquetin, ou aujourd’hui la lutte contre l’exploitation des gaz de schiste. Cet héritage et cet esprit militants, Eric Feraille y tient. « Notre rôle n’est pas d’être des experts ou des techniciens. Nous sommes là pour donner l’alerte. Le technique n’est qu’un des leviers du politique ». Forte de 47 000 adhérents, la Frapna pèse lourd dans de nombreuses instances régionales, comités de suivis du Grenelle, comités de bassin. « Nous avons notamment la vice-présidence dans le Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux  de l’Arve, qui coule du Mont-Blanc au Lac Léman. Cela révèle la confiance qu’on nous accorde et notre poids dans les décisions ».  

Si, dans les débats, son ton peut être abrupt comme les versants des Alpes, il aime le jeu subtil des relations avec les élus : « Nous composons avec des alliances à géométrie variable. A la Frapna Haute-Savoie, nous avions ainsi réussi à obtenir un des premiers arrêtés de biotope en compensations d’aménagement. C’est une grande satisfaction ». Ses objectifs aujourd’hui ? « Nous voulons couvrir l’ensemble des thématiques environnementales, que la Frapna reste un interlocuteur-clé là où elle l’est et qu’elle le devienne là où elle ne l’est pas encore. » Il conclut en souriant : « Nous serons impitoyables avec l’adversaire ! ». Quel qu’il soit, que celui-ci se tienne prêt : Eric Feraille est du genre combatif.   

 

 

Repères:

1963 Naissance à Saint-Mandé

1971 Création de la FRAPNA

1995 Obtient sa thèse de médecine à Genève.

2001 Devient bénévole sur la thématique montagne à la Frapna Haute-Savoie

2004 Président de la Frapna Haute-Savoie

2010 Président de la Frapna

Par FNE.
Le mercredi 10 août 2011
Je relaie J'agis Je donne