Actualités

Le Parlement européen fait preuve d’une réelle ambition pour la nature

Les députés européens ont invité la Commission européenne et les États membres à ne pas réviser les directives « Oiseaux » et « Habitats-Faune-flore », socle de la législation de protection de la nature de l'Union européenne.

© photo : Christian Hosy - FNE

 

Réunis à Strasbourg ce 2 février, les parlementaires ont adopté à une très large majorité le rapport de M. Demesmaeker sur l'examen à mi-parcours de la stratégie de l'Union européenne en faveur de la biodiversité. Ce rapport insiste notamment sur une meilleure intégration de la biodiversité dans les politiques sectorielles, dont la politique agricole commune qui devrait, selon ce rapport, réorienter ses financements vers les pratiques agricoles durables. Il souligne également que la mise en oeuvre intégrale et l'exécution des directives « Oiseaux » et « Habitats-Faune-flore » ainsi qu'un financement adéquat, sontindispensable pour la réussite de l'ensemble de la stratégie. Il s'oppose donc à toute révision de ces directives, qui font actuellement l’objet d’une évaluation de la part de la Commission européen.

Cette évaluation fait l’objet d’une campagne organisée par les associations européennes de protection de la nature et relayée par notre fédération, France Nature Environnement qui avait notamment rédigé un courrier commun avec la LPO et le WWF aux députés européens la semaine dernière.

Le vote d'hier va dans le même sens que les conclusions du Conseil des Ministres de l'Environnement de décembre dernier sur ce même sujet.

Par fne-writer
Le jeudi 04 février 2016
Je relaie J'agis Je donne