Europe & international

#LoinDesPesticides, la bataille continue : interpellons nos eurodéputés

Mercredi 14 juin, les eurodéputés votent un texte primordial pour la biodiversité : l'interdiction des épandages de pesticides sur les surfaces d'intérêt écologique, ces zones agricoles précieuses pour une myriade d'animaux et de végétaux. Si France Nature Environnement approuve pleinement ce texte, les députés européens, eux, semblent se montrer plus réticents. Incitons-les à voter pour cette interdiction : écrivez-leur un mail en deux clics pour tenir la biodiversité #LoinDesPesticides.

Ce n'est pas bon signe mais il est encore temps de changer la donne. Le 30 mai dernier, la Commission agriculture du Parlement européen s'est exprimée contre l'interdiction des épandages de pesticides sur les surfaces d'intérêt écologique. Pourtant, cette proposition de règlement relève du bon sens. En effet, derrière la mystérieuse dénomination « surface d'intérêt écologique » se cachent les haies, les arbres, les bandes enherbées ou fleuries que l’on retrouve en bordure des champs mais aussi toutes ces cultures fixant l’azote ou encore des couverts végétaux qui préservent les sols de l'érosion. Le statut « surface d'intérêt écologique » a été créé pour reconnaître ces oasis qui préservent et abritent la biodiversité, cette dernière peinant à survivre dans les champs imprégnés de pesticides et d’engrais.

L'interdiction d'épandre des pesticides sur ces zones, proposition faite dans le cadre de la révision à mi-parcours de la Politique Agricole Commune (PAC), vise donc à mettre fin à une aberration. En effet, comment peut-on imaginer favoriser la biodiversité sur des surfaces arrosées à grands coups de produits toxiques ?

Après l'avis de la Commission agriculture, c'est au tour du Parlement européen dans son ensemble de s'exprimer en plénière. Mercredi prochain, les eurodéputés vont voter pour ou contre cette interdiction. Afin de les inciter à voter en faveur de l’intérêt général et de l’environnement et faire contrepoids au lobbying mené par l'industrie des produits phytosanitaires, encourageons-les.  

Écrivez à l’ensemble des eurodéputé.e.s français.e.s par le biais du formulaire ci-dessous. Un mail leur sera directement adressé.
Plus nous serons nombreux à écrire, plus nous serons écoutés ! Aidez nous à tenir l'Homme et la biodiversité #LoinDesPesticides.

Le mail adressé

" Madame la Députée européenne,
Monsieur le Député européen,

En tant que citoyen, je souhaite que l’agriculture devienne plus écologique et plus durable, pour préserver ma santé et mon environnement. Je souhaite que la PAC encourage cette dynamique.

Pour cela, il me semble essentiel d’interdire l’utilisation de pesticides sur les « surfaces d’intérêt écologique ». Ces surfaces ont été créées pour préserver et développer la biodiversité dans l’espace agricole. Elles ne pourront rendre les services environnementaux que l’on attend d’elles que si la biodiversité peut s’y exprimer véritablement. Pour cela, il est crucial d’interdire l’utilisation de pesticides, reconnus comme nocifs à la biodiversité, sur des surfaces consacrées précisément à sa préservation.

C'est pourquoi, je vous demande de défendre une meilleure protection de la biodiversité, des écosystèmes et des citoyens en votant pour interdiction de l’usage des pesticides sur les surfaces d'intérêt écologique.

Madame la Députée européenne, Monsieur le Député européen, je compte sur vous pour que cette interdiction, soumise au vote le mercredi 14 juin 2017, soit l’occasion de crédibiliser la PAC en en faisant une politique cohérente qui, tout en répondant aux besoins alimentaires, réponde également aux attentes des citoyens en matière de santé et de préservation de la nature.

Je vous prie d’agréer, Madame la Députée, Monsieur le Député, l’expression de ma considération la plus distinguée."

Cette action est terminée : votre mobilisation a payé, merci à vous !

Voir nos sincères remerciements et les résultats de la mobilisation

Lire notre communiqué de presse de réaction

Par FNE
Le mercredi 07 juin 2017
Je relaie J'agis Je donne