Actualités

Alerte sur une famille de fongicides : la suspension des SDHI doit être immédiate

Aujourd’hui, la Commission nationale de déontologie et alertes en santé publique et environnement (CnDAspe) alerte sur une famille de fongicides : les SDHI, largement répandus dans l’agriculture et dans le traitement des pelouses. En question, les études de mise sur le marché qui n’ont pas pris en compte un certain nombre de dangers. De quoi remettre en question la commercialisation de ces fongicides, alors que des scientifiques alertent depuis 2017 sur leur toxicité et demandent leur suspension. France Nature Environnement demande la stricte application du principe de précaution.

« Le doute sur les dangers non pris en compte dans les procédures de mise sur le marché est sérieux, estime Alain Chabrolle, vice-président de France Nature Environnement. Ces fongicides ont la particularité d’inhiber la respiration cellulaire. Ils représentent un danger potentiel pour l’homme, mais aussi pour le sol vivant, incluant les vers de terres, ainsi que pour certains pollinisateurs comme les abeilles. Avant de se retrouver face à un nouveau scandale sanitaire et environnemental, il est urgent d’appliquer le principe de précaution et de suspendre l’usage des SDHI. Enfin, ce dossier est une nouvelle illustration de la nécessité de sortir des pesticides et de développer un autre modèle agricole, respectueux du vivant, basé sur l'agroécologie ».

France Nature Environnement salue les travaux de la Commission nationale de déontologie et alertes en santé publique et environnement, et se réjouit du fait que l’alerte soit enfin reconnue. La fédération estime qu’il est temps de revoir les procédures de toxicologie réglementaire, et demande la suspension du renouvellement de ces fongicides tant que les résultats des études engagées par l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire) pour améliorer la connaissance des dangers identifiés ne seront pas connus.

Par FNE
Le mardi 19 novembre 2019
Je relaie J'agis Je donne