Actualités

Sauvez vipères et grenouilles : participez à cette consultation

Le ministère de la transition écologique et solidaire a ouvert une consultation du public concernant la protection des amphibiens et des reptiles sur le territoire métropolitain. Si ce projet présente de réelles avancées pour une meilleure protection de ces espèces et de leurs habitats, il autorise toujours à tuer des vipères et pêcher des grenouilles, espèces menacées de disparition. Des pratiques totalement inacceptables contre lesquelles France Nature Environnement vous invite à vous opposer avant le 1er décembre 2019. Nous comptons sur vous !

Espèces menacées de disparition, le renforcement de la protection des reptiles et amphibiens est urgente

Selon la liste rouge des espèces menacées en France, 9 espèces de reptiles sur 38 et 8 espèces d’amphibiens sur 35 sont menacées sur le territoire métropolitain.

La principale menace est la régression et la fragmentation de leurs habitats, sous les effets de l’urbanisation, du développement des infrastructures de transport ou encore de l’intensification des pratiques agricoles. Viennent s’ajouter, les pollutions (engrais, produits phytosanitaires, métaux lourds, etc.), l’introduction d’espèces exotiques envahissantes, les effets des changements climatiques ou parfois les captures dans le milieu naturel pour la consommation ou la détention en tant qu’animal de compagnie.

Ce projet d’arrêté vient renforcer la protection des reptiles et amphibiens selon leur état de conservation et en fonction de la responsabilité patrimoniale de la France à leur égard. Des espèces sont donc ajoutées, d’autres voient leur habitat protégé en plus des spécimens.

Ce projet présente donc de réelles avancées, qui tiennent comptent à la fois de l’amélioration des connaissances scientifiques sur ces espèces mais aussi de l’ampleur des menaces qui pèsent sur elles. Il permettra aussi leur meilleure prise en compte dans le cadre des études d’impact pour les projets d’aménagement.

Pourquoi faut-il alors se mobiliser ?

Malgré ces avancées, ce projet présente deux points noirs :

Comment participer à la consultation ?

Rendez-vous avant le 1er décembre sur la page web de la consultation et postez votre commentaire en cliquant sur l’encadré prévu à cet effet. Il est important de personnaliser votre réponse et de ne pas faire un simple copier-coller des arguments que vous propose France Nature Environnement ci-après. Sinon, votre réponse risque de ne pas être prise en compte lors de la synthèse de cette consultation.

Je participe

Que dire ?

Nous vous invitons à répondre à la consultation en demandant que les vipères et les grenouilles soient protégées :

Partager sur Facebook

Partager sur Twitter

 

1 : Sources Centres anti-poison
2 : Sources Enquête Institut de Veille Sanitaire
Photo de Vipère aspic © Olivier Lourdais
Par fne-writer
Le mercredi 13 novembre 2019
Je relaie J'agis Je donne