Droit & Démocratie

Demandez un moratoire de cinq ans sur la chasse de deux oiseaux menacés

Le ministère de la transition écologique et solidaire a ouvert une consultation publique concernant le renouvellement des moratoires sur la chasse de deux oiseaux menacés, le courlis cendré et la barge à queue noire. Afin d'inciter le gouvernement à suspendre leur chasse pendant au moins 5 ans, France Nature Environnement vous invite à vous mobiliser jusqu'au 31 juillet.

Pourquoi faut-il se mobiliser en faveur de ces deux oiseaux ?

Le courlis cendré et la barge à queue noire sont menacés au niveau mondial : ils sont classés sur la Liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, indicateur largement reconnu au plan scientifique qui évalue le risque d’extinction des espèces à court et moyen terme. Ces oiseaux sont encore plus menacés au niveau national puisque la Liste rouge française les a classés comme « vulnérables ».

Chez tous nos voisins européens, ces deux oiseaux sont protégés. La France est le dernier pays d’Europe où la barge à queue noire et le courlis cendré sont encore chassables. De plus, les accords internationaux sur les oiseaux migrateurs, signés par la France, prévoient que ces espèces ne doivent pas être chassées. Bien des raisons qui poussent France Nature Environnement à militer pour la suspension de leur chasse pour obtenir à terme leur stricte protection.

Vous aussi vous souhaitez obtenir cette suspension de la chasse ? Dites-le au gouvernement à l'occasion de la consultation publique.

Comment participer à la consultation ?

Rendez-vous avant le 31 juillet sur la page web de la consultation pour avoir plus d’informations et postez votre commentaire sur la page prévue à cet effet. Il est important de personnaliser votre réponse et de ne pas faire un simple copier-coller des arguments proposés, sinon votre réponse risque de ne pas être comptabilisée lors de la synthèse de cette consultation.

Que dire ?

Nous vous invitons à répondre favorablement à la consultation sur la suspension de cette chasse en soulignant trois points importants :
- La durée prévue pour les moratoires est insuffisante : l’arrêté devrait prévoir des moratoires de cinq ans, et non une seule année.
- Le courlis cendré devrait être protégé sur tout le territoire, et pas uniquement sur le domaine terrestre.
- Aucune « gestion adaptative » ne doit être mise en place : à terme, ces deux espèces devraient être classées comme espèces protégées. Il est inconcevable de continuer à chasser des oiseaux menacés.

Je participe

Pour suspendre la chasse au courlis cendré et à la barge à queue noire, mobilisez votre entourage

Plus nous serons nombreux à participer à cette consultation, plus nous aurons de chance d'être entendus par le gouvernement alors n'hésitez pas à mobiliser votre entourage en partageant cet article. Par avance, France Nature Environnement vous en remercie chaleureusement.

Partager sur Facebook

Partager sur Twitter

Photo de Courlis cendré © David Hackel
Par FNE
Le mardi 17 juillet 2018
Je relaie J'agis Je donne