Actualités

GIEC : L’agriculture, en partie responsable du problème climatique, peut aussi être la solution

France Nature Environnement salue le travail des scientifiques du GIEC, qui une fois encore, présentent les réels enjeux du changement climatique, ses impacts sur la sécurité et la souveraineté alimentaire. Leur constat est clair : on ne pourra pas nourrir 9 milliards d’êtres humains, selon le mode d’alimentation actuel des pays de l’OCDE. Nous devons changer notre façon de manger, et ne pas affamer les peuples déjà fragilisés.

« C’est seulement depuis 60 ans que l’agriculture est dépendante de la chimie pétrolière, nous pouvons et devons refermer cette parenthèse de l’agriculture chimique et intensive. Nous devons rapidement retrouver les fondamentaux de l’agronomie, comme la couverture des sols tout au long de l’année ou encore la diversification de nos productions sur un même sol, sur la durée, en incluant des légumineuses », réagit Cécile Claveirole, responsable des questions agricoles à France Nature Environnement. Ces pratiques permettent notamment de se passer des pesticides et des engrais chimiques, forts émetteurs de gaz à effet de serre.

« Nous devons aussi arrêter de nourrir notre bétail avec du soja responsable de la déforestation importée : il faut à tout prix revenir à des élevages à plus petite échelle, capables de produire sur place l'alimentation du bétail. Les politiques publiques doivent enclencher ces changements à grande échelle. A quand une réelle application de la Stratégie Nationale de Lutte contre la Déforestation Importée ? Ou un refus français des traités de libre-échange comme le CETA et Mercosur ? »

Et si les politiques se doivent d'agir pour enclencher cette transition, chacun peut déjà, à son échelle, changer ses habitudes pour manger plus durable. Comment ? En s'inscrivant à la #MissionAlimentation de France Nature Environnement pour recevoir défis et conseils hebdomadaires à portée de fourchette pendant 10 semaines.

Je m'inscris à la #MissionAlimentation

Par FNE
Le jeudi 08 août 2019
Je relaie J'agis Je donne