Actualités

Nature 2050 : une réponse territoriale aux défis du climat, de la biodiversité et des sols

La Journée mondiale de lutte contre la désertification et la sécheresse, célébrée ce 17 juin, nous rappelle que 30 % des terres de la planète sont dégradés et ne sont plus ou difficilement exploitables. Il est temps d’agir. Le programme Nature 2050, auquel France Nature Environnement participe, apporte une réponse territoriale à cet enjeu global. Explications.

Changement climatique, alertes sur le mauvais état des espèces et des milieux naturels, dégradation des sols… Face à ces trois défis environnementaux, il est urgent de trouver une réponse commune. Ce besoin est souligné dans un récent rapport de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES). Constatant qu'un tiers des sols de la planète sont aujourd’hui moyennement à fortement dégradés, il démontre clairement que climat, biodiversité et sols sont en interaction permanente. Et que nous ne pouvons plus nous permettre de lutter isolément contre ces trois menaces. Car ces menaces sont toutes trois les conséquences des pressions que nos activités humaines exercent sur la nature.

Alors concrètement, qu’est-il possible de faire ? Les réponses sont en fait multiples et à chercher à tous les niveaux, depuis nos actes individuels jusqu’aux politiques internationales.

Programme Nature 2050 : une réponse territoriale et partenariale

France Nature Environnement prend part à l'une des réponses territoriales : le programme Nature 2050, initié et porté par CDC Biodiversité et ses partenaires.

Ce programme cherche à adapter les espaces agricoles, naturels et forestiers au changement climatique par des mesures de gestion et de restauration appropriées et de long terme (jusqu’en 2050), tout en préservant leur biodiversité. Concrètement, il s’agit de participer à la restauration de zones humides, la création de continuités écologiques, la transition des espaces forestiers et agricoles ou encore l’amélioration de la biodiversité en ville.

Si elles font avant tout le lien entre biodiversité et changement climatique, les actions engagées dans le cadre du programme Nature 2050 peuvent aussi répondre aussi à l’enjeu sols.

Cela est évident pour le projet de création d’un espace naturel à haute valeur écologique sur une friche industrielle à Sevran ou de revitalisation d’une forêt dépérissante dans les Cévennes. Mais chacun des 16 projets engagés à ce jour, en cherchant à restaurer et à maintenir le bon fonctionnement de milieux naturels, agricoles et forestiers, répond quelque part au triple enjeu de changement climatique, d’érosion de la biodiversité et de dégradation des sols.

Ces projets sont tous rendus possibles par la mobilisation de partenaires locaux et l’appui financier du programme Nature 2050, garanti par l’engagement volontaire d’acteurs économiques privés ou publics.

Associations, donnons de l'ampleur à ce programme !

Les moyens que CDC Biodiversité a réussi à mobiliser jusqu’à présent permettent aujourd’hui d’intervenir sur quelque 300 ha. Et plusieurs nouveaux projets sont déjà à l’étude. Mais c’est encore évidemment insuffisant pour répondre aux enjeux c'est pourquoi France Nature Environnement se mobilise pour que Nature 2050 puisse se développer et soutenir de nouveaux projets dans les territoires.

Vous êtes une association de terrain ? Identifiez des initiatives, en métropole et en Outre-mer, susceptibles de répondre aux objectifs du programme, à travers la mise en œuvre de solutions fondées sur la nature.

Découvrir le programme

Par FNE
Le vendredi 15 juin 2018
Je relaie J'agis Je donne