Bonnes pratiques

Tous au compost : choisissez votre formule

Le compostage de proximité est un excellent moyen de réduire la taille de ses poubelles tout en assurant un retour à la terre de certains de nos déchets organiques. Simple à mettre en œuvre, efficace, peu coûteuse et peu émettrice de CO2, France Nature Environnement promeut cette technique qui permet de rendre chacun et chacune d'entre nous acteurs de notre consommation et de notre production de déchets. Différentes options existent, choisissez la vôtre.

Pourquoi composter ses déchets ?

Réduire de 30 % à 40 % ses déchets, faire des économies sur le budget jardinage, nourrir la terre et non plus les incinérateurs, centre d'enfouissement de déchets et leur lot de nuisances, montrer à ses enfants comment une épluchure de carotte peut se transformer en laitue, partager un projet convivial avec ses voisins, renforcer la résistance de ses plantes, voir le camion de bennes à ordure passer moins souvent, être simplement plus écologique… Il existe 1001 bonnes raisons de se mettre au compostage.

Le compostage, c'est la transformation et la valorisation des déchets organiques telles que vos épluchures de légumes, vos restes alimentaires, la tonte de votre pelouse, les feuilles mortes et autres biodéchets en un produit semblable à du terreau, le compost. Grâce à l’action de l'oxygène et de toute une faune composée des bactéries, des champignons, des insectes et des vers, ces déchets organiques se décomposent pour devenir, après 6 à 18 mois, un compost riche en humus. Il peut être utilisé directement dans des plantations ou des cultures et améliore la fertilité du sol, favorise la croissance des plantes ou encore protège la terre de la sècheresse et du gel.

De l'appartement exigu à la villa dotée d'un joli pré, à chacun de trouver la formule la plus adaptée à son quotidien. Panorama de France Nature Environnement.

Compostage domestique : plusieurs solutions pour un compost maison

En appartement ou avec un petit jardin, essayez le lombricomposteur

Aussi appelé « vermicompostière », c'est une technique qui demande des vers et quelques efforts de la manipulation. Contrairement aux autres techniques, vous n'attendez pas que les matières organiques se décomposent d'elles-même : ce sont les lombrics qui accélèrent la transformation. Pour réussir son lombricomposteur, dénué d'odeur, n'hésitez pas à glaner de bons conseils sur le web. Le guide du lombricomposteur, disponible sur Terre de Camargue, est une riche lecture.

Pour le balcon, la terrasse ou un petit jardin, testez le compostage en fût ou en bac 

Idéal pour les balcons, terrasse ou petit jardin, le fût ou le bac demandent peu de manutention. Une fois tapissé de petits branchages ou de broyat, il doit être exposé au soleil pour que le fût, foncé, absorbe la chaleur et accélère ainsi la décomposition. S'il possède plusieurs trous d'aération, il apprécie également être mélangé 2 à 4 fois par mois avec une tige aératrice. Au bout de 6 à 9 mois, votre compost est prêt.

Un jardin de moyenne à grande taille ? Essayez le silo de compostage.

Adapté pour les jardins de moyennes et grandes tailles, le silo de compostage peut être en bois, en béton ou en treillis métallique. La technique s'approche du compostage en tas, l'esthétisme en plus. Pour que la décomposition s'effectue bien, quelques tours d'aération et une vérification de la bonne humidité est nécessaire. Après 6 à 9 mois, le compost est mûr, prêt à l'emploi.

Avec un jardin, vous avez l'option du tas

Choisissez un endroit à l'ombre, à l'abri de votre regard et de celui de votre voisinage puis déposez vos déchets organiques à même le sol pour former… un tas. Si l'arrosage et l'aération se font de façon naturelle, une couche de terre ou de feuilles mortes est bienvenue pour maîtriser l'humidité. La solution est certes simple mais s'avère exposée aux aléas climatiques et à l'appétit des animaux. Certains lui reprocheront également un certain manque... d'esthétisme.

Le compostage de proximité, une formule partagée

Et si vous partagiez votre composteur ? C'est le principe du compostage de proximité qui concerne les structures traitant jusqu'à 52 tonnes de biodéchets par an et propose à chacun une solution… de proximité. Sa définition et son encadrement juridique n'inclut pas le compostage domestique, ni les structures de grande taille telles que les plateformes de compostages traitant des quantités importantes de déchets organiques.

Le compostage de proximité use des même techniques que le compostage domestique. Il englobe le compostage partagé et le compostage autonome en établissement. Le compostage autonome en établissement peut se réaliser au sein d’une maison de retraite, d’un hôpital ou encore d’une école : le compostage ne concerne plus un seul foyer, mais un établissement.

De son côté, le compostage partagé réuni plusieurs foyers qui se mettent au compostage de quartier ou encore en pied d’immeubles. Ils utilisent un espace vert de la co-propriété ou un terrain public pour transformer leurs déchets organiques. Dans un rapport sur le sujet, l'Ademe souligne que « de très nombreux témoignages précisent qu'au delà de l'intérêt écologique de la démarche, les réalisations ont eu un impact très positif sur les relations entre habitants ».

Pour trouver l'initiative de compostage partagé proche de chez vous ou faire connaître votre initiative, n'hésitez pas à consulter la carte interactive de ZeroWaste France .

Voir la carte

Compostage domestique ou de proximité, il ne vous reste plus qu'à choisir votre formule. Pour réduire votre impact sur l'environnement, n'oubliez pas de lier le compostage à des actions de lutte contre le gaspillage alimentaire : ces deux actions sont très complémentaires. Pour cela, n'hésitez pas à consulter l'ensemble des ressources de France Nature Environnement sur le gaspillage alimentaire.

Une semaine pour promouvoir le compostage

Chaque année, un événement national est dédié à la découverte et promotion du compostage de proximité des déchets des ménages. « Tous au compost » est organisé au printemps pendant 15 jours par le Réseau Compost Citoyen, avec le soutien de l’ADEME. Partout en France, des référents de sites, des guides composteurs ou des bénévoles dont certains s'investissent dans le mouvement France Nature Environnement accueillent pendant quelques heures différents publics pour une initiation au compostage, une visite de site ou encore une distribution de compost.

En 2019, ces animations sont proposées du 30 mars au 14 avril.

Découvrir le programme

Vous êtes une associations et vous souhaitez inscrire des actions ? Rendez-vous sur cette page. Le Réseau Compost Citoyen et l’ADEME mettent à disposition des organisateurs et organisatrices un kit de communication à télécharger comprenant des affiches, des bannières, des fiches techniques, une photothèque… L’occasion parfaite d’initier petits et grands à cette pratique !

Découvrez les ressources sur le compostage

L'association Charente Nature, affiliée au mouvement France Nature Environnement, a conçu le kit pédagogique "Ça composte chez nous", à destination des animateurs et éducateurs à l'environnement. N'hésitez pas à contacter l'association pour connaitre les modalités de commande de ce kit.

Le GRAINE PACA et le GERES proposent également la Boîte à compost, un outil pédagogique adapté aux enfants de différents âges, ainsi qu’au grand public.

Nous vous invitons également à découvrir les ouvrages suivants, également conseillés par le Réseau Compost Citoyen :

Par FNE
Le lundi 11 mars 2019
Je relaie J'agis Je donne