Communiqués

EPR : notre recours est rejeté, notre détermination reste intacte

Le Conseil d’Etat vient de rejeter le recours de FNE et plusieurs autres associations contre le décret autorisant la création d'une nouvelle installation nucléaire comportant un réacteur de type EPR sur le site de Flamanville (Manche). Réaction de FNE.

Progression du nucléaire et régression de la démocratie ?

« Nous prenons acte de la décision du Conseil d’Etat, réagit Sébastien Genest, président de France Nature Environnement. Cela étant, notre détermination demeure intacte. Nous restons opposés à une progression du nucléaire qui va de pair avec la régression de la démocratie. Et rappelons qu’au lendemain du Grenelle, il a été décidé de réduire la part du nucléaire dans notre consommation d’énergie. » FNE avait saisi le Conseil d’Etat alors que la décision de construire un nouvel EPR était prise avant tout débat public. Le Conseil d’Etat a rejeté notre recours.

Dès le début 2006, face à une décision prise sans concertation, FNE avait saisi la Commission Nationale du Débat Public pour que tous les acteurs puissent se prononcer sur la construction de l’EPR à Flamanville, dans le département de la Manche.

Le débat public, responsabilité des élus


FNE prend acte de l’arrêt par lequel le Conseil d’Etat vient de rejeter la demande d’annulation de l’autorisation d’exploiter cet EPR. FNE regrette que le Conseil d’Etat n’ait pas accueilli l’argument au terme duquel il est évident que l’Etat a organisé un simulacre de débat public alors que la décision de créer ce réacteur EPR était déjà prise.

FNE, par la voix de son porte-parole Arnaud Gossement, note toutefois que « cette décision de justice ne cautionne nullement la politique nucléaire du gouvernement. Elle signifie surtout que le juge n’entend pas endosser une responsabilité qui incombe aux élus. »

L’histoire se répète…

Malheureusement, le Président de la République vient de nouveau d’annoncer la création d’un EPR à Penly et ce, avant qu’aucune concertation ne soit organisée. A ce rythme-là, le débat public est dévoyé et sert alors de paravent à des choix irrationnels.


Télécharger le communiqué en .pdf
Télécharger le communiqué en PDF
Par FNE.
Le jeudi 23 avril 2009
Je relaie J'agis Je donne