Communiqués

La transition sociale et écologique attendra encore

Le Président de la République s’est exprimé hier soir sur l’issue du Grand débat National. France Nature Environnement regrette l’absence de mesures environnementales et le fait que l’issue d’une Grande consultation nationale se traduise par… une nouvelle consultation. Il y a pourtant urgence à agir, les besoins sont clairement identifiés et les solutions existent.

Une énième consultation ne permettra pas de faire face à la crise environnementale

Le Président de la République a annoncé la création d’une convention citoyenne, adossée sur le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE), avec 150 membres tirés au sort qui auront la lourde tâche de définir les mesures permettant de traiter de l'urgence climatique. Cette convention devra en outre proposer des solutions de financement.

Si Emmanuel Macron a salué l’apport du tissu associatif, notre fédération reste vigilante sur la mise en œuvre de ce volet. Il est important de remettre les citoyens au cœur de ces débats : chacune et chacun doivent pouvoir s’exprimer mais en connaissance de cause. France Nature Environnement, forte de ses 900 000 adhérents, porteuse de propositions au plus près des besoins des territoires, a travaillé sur ces sujets avec d’autres acteurs de la société civile pendant des années et nous sommes disposés, grâce à notre expérience, à accompagner l’ensemble de ces citoyens dans la tenue de ce débat et le portage de solutions partagées et pérennes.

Le Président de la République a également annoncé la création d’un Conseil de défense écologique… alors qu’il a lui-même créé, il y a quelques mois, un Haut-Conseil pour le Climat, dont on attend toujours les résultats.

Les sujets environnementaux totalement oubliés

Le Président de la République propose d'investir dans les grandes transitions et cite à cet égard la transition climatique. France Nature Environnement se félicite de cette prise en compte d’un sujet majeur et s’étonne par conséquent de l’absence de mesure. Au-delà de l’aspect climatique, notre fédération regrette l'impasse faite sur la transition énergétique, la transition agro-alimentaire, la biodiversité, les océans, la pollution… autant de sujets éminemment liés, qui restent sans réponse.

Le pacte productif, un modèle digne du 20ème siècle

France Nature Environnement reste coi face au pacte productif proposé par le Président de la République pour restaurer le plein emploi en 2025. « Le modèle présenté, digne du 20ème siècle, n’intègre pas la nécessaire évolution de notre modèle de développement et de ses impacts sur la planète, le nécessaire partage des ressources, les questionnements sur notre mode de croissance effréné qui est loin d’être pourvoyeur d’emplois… » s’inquiète Michel Dubromel, Président de France Nature Environnement. Ce pacte est à rebours des propositions de nombreux acteurs socio-économiques qui souhaitent anticiper l’ensemble de ces mutations (propositions formalisées par 19 organisations dans un Pacte Social et Ecologique). En réponse aux nombreuses interpellations de la société civile demandant plus de justice sociale, le Président de la République n'a pas proposé une transition juste et solidaire. Nous continuerons à nous battre pour que justice environnementale et justice sociale aillent de pair.

Décentralisation : oui, mais… avec de la solidarité

Le Président de la République s'est engagé dans un nouvel acte de la décentralisation, redonnant plus de pouvoir et d'initiative aux niveaux des territoires, avec les moyens correspondants. Cette initiative permet d’adapter les réformes concernant les transports, le logement et la transition écologique au plus près des besoins des territoires et des citoyens. Nous sommes pour. En revanche, nous pensons qu’un cadrage national est nécessaire. Notamment pour gérer les risques inhérents à certains territoires déshérités, soit parce qu’ils ne sont pas attractifs, soit parce que pour des raisons politiques les associations qui font vivre ce territoire ne sont plus soutenues.

Pour aller plus loin

Lire le communiqué Les conclusions du Grand Débat National : encore une occasion perdue pour la biodiversité (co-signé par 11 associations de protection de la biodiversité)

Lire le communiqué Face à l'urgence sociale, écologique et démocratique : le compte n'y est pas ! (Par les signataires du Pacte du Pouvoir de Vivre)

Télécharger le communiqué en PDF
Par FNE
Le vendredi 26 avril 2019
Je relaie J'agis Je donne